12/01/2015

La mère....l'amer...

528789_10150769573299881_1068736772_n.jpg

36 ans….
10 grossesses…..un petit garçon….
Je sais la chance, je sais le bonheur d’être maman….
Mais je sais surtout aussi la peur, je sais la colère, la tristesse, la douleur…
Je sais les heures, les semaines, à attendre, espérer….

Je sais la chute, le cœur en morceaux, leurs cœurs…..ceux qui ont cessé de battre…

Je sais l’impuissance, la fatigue, la lassitude….

Je sais le corps meurtri, fatigué, endolori

Je sais les regards, l’incompréhension, les jugements…

Et puis ce ventre vide….et puis ce ventre mort….

Ce sentiment d’être un tombeau….

Avoir porté plus souvent la mort en soi que la vie….

Je sais les échographies…..ce silence avant la tempête…
Je sais les Noëls amers, la fête, les rires trop bruyants….les sourires de façades….. les « Je vais bien » alors que tu es morte à l’intérieure….

Octobre 2014….

Ce 10ème test de grossesse…je n’en voulais plus,.je l’ai détesté…. J’avais cloisonné tous ces sentiments, enfouis profondément ce manque, cette envie….j’avais repris les rennes, ma vie, mon corps en main….tout du moins je me forçais à y croire, je m’y employais avec énergie….oublier, avancer….et puis ce test et ces deux barres insolentes….je les ai détestées….je n’en voulais pas…..ma tête n’en voulait plus, mon corps non plus….mon cœur lui….
Ma tête avait envie de crier « ferme là » à ce cœur inconscient qui battait trop fort à la vue de ces deux barres, ma tête avait envie de crier « cours » tu vas souffrir….ne t’emballes pas….
Mais ce foutu cœur n’a jamais pu s’empêcher d’espérer, une fois, deux fois, trois fois, dix fois….naïf, stupide, incontrôlable… un cœur masochiste…. Ces images utopiques d’une famille à cinq…. Du bonheur que j’aurais pu effleurer du doigt….cœur stupide et faible….

5, 10 ,15 semaines….

Puis la réalité….toujours la même….qui revient, fière, narguante, sure d’el

Des jours, des jours, des semaines…..

Janvier 2015….

L’hôpital….ce foutu corps incapable de faire son travail même quand il n’y a plus rien à protéger….les protocoles trop long, douloureux, les Cytotec pour faire avancer le travail, un, deux, trois…..dix…..et ce col cadenassé qui retient la mort….et ce corps qui m’abandonne, les hémorragies, la peur, l’attente, les journées trop longues, la douleur, la douleur, la douleur…..

Le retour à la maison épuisée…..tombeau fermé à double tour…..et cet embryon qui s’accroche…..puis la douleur encore et encore, la fatigue, le désespoir….et enfin la délivrance tenue entre mes mains…..cet embryon dans mes mains…..ce corps qui me libère enfin….
Cet embryon…..tout ce qu’il reste de ces mois, de ces semaines…..et le corps vide, le cœur vide encore une fois…..

J’ai 36 ans…..mon corps lui en a 100….

Je tourne une page définitivement….
Je ne saurais jamais pourquoi…..je ne sais pas pourquoi….
On ne s’habitue pas….jamais….

Je ne dis pas le manque…..je n’en parle plus….
Il ne se comblera jamais….il restera vide, sans vie….
Je ne dis plus la colère, la douleur…..
Ils ne comprennent pas…..ils ne savent pas….qu’il y a longtemps qu’à l’intérieur plus rien ne bat….
Alors j’avance, j’accroche ce sourire qui donne le change…..et ce soir contre mon cœur je serrerai fort Gabriel et Sarah, me ressourcer à leurs cris, à leurs rires…..me réchauffer à leur chaleur…..pour croire encore que je suis vivante…..un peu….un rien…..

Avec le temps….


04/08/2013

Sois tranquille....tout va bien.....

 

65989_422346381192706_270133462_n.jpg

 

 

 

Y a cette douleur que tu ne sais pas partager, parce que certaine douleurs n’ont pas de mots, y a des douleurs dont tu ne te souviens même plus quand elles ont commencé tellement elles font partie de toi….comme si elles avaient toujours été là tapies, insidieuses….

 

Il y a ceux qui ne comprennent pas, il y a ceux qui pensent que tu en fais trop, il y a ceux qui pensent que tu peux oublier, il y a ceux qui pensent que tu n’as pas de force , que tu te morfonds, que tu ne te bats pas….il y a ceux que ça dérangent, ceux que ça agacent,  ceux avec qui tu dois faire semblant que tout va bien parce qu’ils ne veulent pas entendre, parce qu’ils ne veulent pas comprendre….

 

Alors tu fais semblant, tu souris, tu fais comme ci…..mais tout au fond le gouffre s’agrandit, la faille ne se referme pas, elle ne se refermera jamais….cette douleur habite en toi….ce manque grandit chaque jour un peu plus…..tu as beau essayer, tu as beau te convaincre que tout va bien, tu sais que ce n’est qu’une façade, une parade pour ne plus déranger, pour ne plus à avoir à te justifier….

 

Je pensais avoir fait le deuil, je pensais être passée au-dessus de tout ça……et puis cette grossesse , la neuvième, comme une surprise, comme un pied de nez , tu te surprends presque qu’à y croire….alors qu’il y a si longtemps que tu ne crois plus en rien, tu t’accroches à cet espoir, comme à une bouée, comme à un souffle de vie, comme à l’oxygène qui te manque parfois quand tu te noies dans les souvenirs et le passé….

 

Tu te dis que peut être une seule fois la vie va gagner, qu’une seule fois cette petite voix en toi qui te répètes sans cesse que tout va encore s’écrouler se trompe…..

 

Et puis ces mots qui reviennent, ces douleurs familières, la gorge nouée, les larmes épuisées, et ce sentiment de solitude….et ces gens autour qui font comme si tout allait bien , et ces gens autour qui ne comprennent pas, et ceux qui sont soulagés, qui ne comprennent pas à quel point c’était important….ceux qui le lendemain sont déjà passé à autre choses…..alors encore une fois, une fois de trop tu retiens tes larmes, tu retiens cette envie de hurler, tu t’interdis de t’écrouler, mais tout au fond la fissure béante , inguérissable, la douleur inépuisable, si familière…..

 

Je voudrais tellement avoir des réponses, comprendre pourquoi, je voudrais tellement arriver à passer à autre chose, je voudrais tellement qu’il (s) comprenne(nt), qu’il(s) essaye(nt) juste une fois….sans jugement, sans ironie, sans méchancetés.

 

Qu’il(s) comprenne(nt) le manque, le manque de mon premier fils, le manque de toutes ces grossesses inachevées, le besoin viscéral, ce désir d’un autre enfant, qu’il(s) comprenne (nt) juste une fois la douleur, les blessures, la solitude, le manque….

 

Qu’IL puisse m’aimer si fort , tellement fort qu’il comprendrait sans même devoir parler….qu'il soit présent dans mes peurs et mes errances....je voudrais tant qu'IL comprenne....

 

15/10/2012

L'oubli....

509_9e35124b85386c34ed4512ab094ebf36.JPG

Lorsque j'ai perdu Jean-Baptiste pour beaucoup déjà la page était tournée....pour beaucoup c'était un accident de parcours, rien....

Beaucoup n'ont pas compris, ne comprennent toujours pas....

J'ai entendu énormément de choses juste après sa perte, comme "Il paraît que c’est mieux que ça m’arrive maintenant que lorsque le bébé aurait eu quelques mois, ou à 8 mois de grossesse….oui évidemment c’est mieux….c’est vrai c’est mieux finalement, hein ?

Oui c’est vrai ce n’était « qu’un fœtus » finalement pas vraiment un être vivant….pourtant c’est drôle dans mes oreilles résonne encore le battement de son cœur, c’est drôle je revois encore son petit corps sans vie, une tête, des yeux, un corps….mais c’est vrai ce n’était rien….qu’une erreur de la nature…je sais, je sais…..oui je sais je suis jeune….je sais il y a des choses plus grave dans la vie….oui mais là c’est ma vie….et c’est mon bébé…..….mais c’est pas grave….il faut passer à autre chose….c’est courant….je suis pas la seule….. il paraît que j’étais peut être pas prête….oui sûrement, je l’ai rêvé des mois entiers, des années durant, mais au fond peut être que je ne le voulais pas….fallait préparer le terrain, préchauffer le four...."

Si j’avais eu une déception amoureuse, un chagrin d’amour on aurait compris mes larmes, on aurait compris le besoin de temps, la colère, le fait de ressasser mon histoire….

7 ans après....je n'oublie pas, je ris, je souris, je profite de la vie.....mais je n'oublie pas....

Oublier ce serait donner raison à tous ces gens, leur laisser croire que ce n'était rien, que Jean-Baptiste ne représente rien, n'est rien....

Depuis lui j'ai surmonté d'autres chagrins, 6 grossesses inachevées, un goût amer en bouche, le vide incommensurable que je n'ai toujours pas appris à combler, le deuil d'enfants que je n'aurais plus jamais....apprendre à vivre avec ce désir ancré en moi, apprendre à vivre sans.....

Depuis lui j'ai aussi réappris à rire, j'ai aussi donné la vie....ma revanche....

Gabriel est l'arc en ciel qui colore mes jours gris.....ses éclats de rire, ses bras qui me serrent fort, ses yeux pétillants et espiègles.....

Mais je resterai toujours l'amer.... ce ventre vide, et le coeur remplit d'une plaie qui ne se refermera jamais....je resterai toujours en colère, triste et blessée face à la vie qui n'a pas voulu s'accrocher en moi, face à ses années d'attente, à ses espoirs brisés, face à moi même qui n'ai jamais su protéger ses vies en moi....

Je ne ressasse pas, je ne ressasse plus la perte de mon premier petit homme,ce n'est pas pour qu'on s'apitoye, qu'on me plaigne, non, j'en parle juste parce qu'il fait partie de moi, parce que c'est ma vie, parce qu'il restera toujours celui qui m'a rendu mère.....et que ne plus parler de lui ce serait faire comme tout le monde, ignorer qu'un jour j'ai porté la vie pour la première fois.....et que cette première fois , même inachevée, reste une des plus jolies choses qu'il soit.....et a fait de moi la femme, la mère que je suis devenue.... avec ses forces, ses failles....mais aussi l'envie impérieuse de croire au bonheur.....même si le bonheur est différent de celui que j'imaginais, même si tout au fond il restera toujours le manque et ce ventre vide....

18/11/2011

Les chaînes que l'on se met...

coeur-en-cage.jpg

J’ai longtemps cru que l’amour se suffisait à lui-même, que l’amour surmontait toutes les blessures, toutes les épreuves….

Puis tu te réveilles un jour avec ce goût amer…..tu t’aperçois….que l’amour n’a pas toute les vertus, pire que parfois il s’éteint étouffé par la souffrance….sans n’avoir rien vu venir, ou sans avoir voulu vraiment le voir….

Pendant des années tu avances, tu te dis c’est ça le bonheur, ça va aller, tu penses toucher du doigt cet enfant qui finalement ne vient jamais, et tu construis, sur les non dits, sur la souffrance, sur la rancœur, la douleur……tu construis une inextricable toile faite de nœuds, de silences, de lassitude….

Un jour tu te réveilles et t’as l’impression de ne plus pouvoir respirer, tout te rappelle ces espoirs déçus, tu ne vois plus que ça, ton couple est devenu le recueil de toute cette souffrance accumulée….

Je ne sais pas si les choses auraient été différentes si ce bébé tant attendu avait pointé le bout de son nez…..je ne sais pas…..

Aujourd’hui j’avance à nouveau…..différemment de ce que j’imaginais, parce que ma vision de la vie de famille n’était pas celle là…..mais parfois pour te sauver, tu fais des choix, le choix de te donner le droit au bonheur, de te libérer de toutes ces chaînes dans lesquelles tu t’es enfermée…..le choix de dire stop, le choix d’être toi, tout simplement…..pas mieux, pas moins bien, pas moins blessée…..mais juste toi….

Cette autre voie que j’emprunte, c’est aussi apprendre à vivre sans ce bébé jamais venu, c’est apprendre à vivre différemment….trouver d’autres bonheurs, remplir ce vide laissé à l’intérieur par d’autres joies…..mais j’ai pas appris, je ne sais pas encore comment on fait…..la route est longue, parfois j’ai le sentiment que cet enfant qui ne sera jamais là prend bien plus de place que si il était vivant……comme prisonnier d’un cœur trop lourd, un fantôme qui me hante….je voudrais le déposer au bord de la route pouvoir lui dire adieu sereinement…..ne pas me retourner et avancer avec légèreté en me laissant le droit de vivre d’autres vies sans lui mais j’en suis encore incapable…..il est ancré depuis si longtemps là au creux de moi…..tellement de grossesses inachevées, de vies éteintes avant d’avoir vu le jour….j’espère un jour pouvoir regarder en arrière et ne plus en crever…..j’espère un jour laisser quelque part avec sérénité…..tous ces fantômes auxquels je me suis enchaînée….

25/07/2011

Etre quelque part où tu n’as pas envie d’être….

 

people_always_leave__by_Lunati_que.jpg

 

 

T’es forte, si si, on te le répète inlassablement, que tu es forte et courageuse, alors tu es cette fille-là, celle qui sourit, celle qui rebondit, celle qui traverse les épreuves et  en ressort plus forte, tu plies mais ne rompt pas, un optimisme à toute épreuve, tu dis que la vie est devant, que l’espoir n’est jamais mort, que t’es heureuse….parfois t’arrives même à y croire….

Pourtant le matin quand tu te lèves….tu dois puiser tout au fond, pour te mettre debout, pour déposer un pied devant l’autre, parce qu’en réalité t’as juste envie de rester dans le noir, dans le silence, de ne voir et entendre personne….oui t’as juste envie de ne pas te réveiller…

 

2ac4ng23.jpg

 

Pourtant quand tu prends la voiture, certains jours….t’es tentée  d’appuyer sur l’accélérateur, droit devant et d’attendre le choc….tu te dis que ça fera moins mal que cette vie-là….

Mais tu es grande maintenant, tu as appris à ne pas faire de vagues, alors tu souris…..…tu souris et tu marches…tu ne sais pas où, tu ne sais pas pourquoi….tu  avances….souvent tu recules aussi, les pas sont lourds….la route est longue….

Tu ne mens jamais…..juste un peu sur tes sourires, juste un peu sur ta vie, juste un peu sur tes douleurs, pour pas leur faire peur…..

Tu n’as jamais été plus sincère….Tu édulcores juste le vide …pour pas te noyer…..

 Actrice de ta vie….t’as décroché le plus beau rôle…

Tu es bonne comédienne, mais le soir quand tu enlèves le fard à joue, quand tu laisses couler le mascara sous tes yeux…..Tu es  nue sous la lumière…..

Tu peux enlever le décor, descendre la façade…..juste la nuit noire….et l’infini….le vide à la place du coeur et tes yeux sans fond…..

 

dessin-peyton-01.jpg

 

 

Tu as toujours eu le vertige….

15/07/2011

Je rêve à des corps sans mémoire....

1986%20(1).jpg

 

Je voudrais juste m’endormir quelques jours….me réveiller le corps vide et indolore…

Je voudrais juste d’un corps et d’un cœur sans mémoire…

Juste entendre ton rire, celui qui sait si bien guérir les blessures….

Juste du soleil, de la chaleur, ta petite main dans la mienne….pour oublier combien tout est vide au-dedans….

Juste oublier….toutes ces vies qui ne sont pas, ces espoirs envolés et ce corps malmené…qui tant de fois, trop de fois a donné la mort….

 

12/07/2011

L'amer....

 

4362009373_bcb8c4bab4.jpg

 

Un énième test positif, un énième espoir qui s’envole, tu te mets des barrières gigantesques, tu te blindes maladroitement pour éviter d’en crever quand il te dira « plus d’activités cardiaque »

…puis t’arrives sur la table d’auscultation, la boule au ventre, comme à chaque rdv, parce que tu ne ressens plus de plaisir à ces rencontres avec ce tout petit….parce qu’à chaque fois tu retiens ton souffle jusqu’à ce que tu entendes ce battement doux, jusqu’à ce que la vie explose triomphante sur l’écran….

Tu connais chaque intonation dans la voix du gynécologue, chaque changement dans son visage….avant même les mots…alors tu scrutes… tu regardes cet écran qui reste trop longuement silencieux….et là tu reconnais, tu sais, cette scène que t’as déjà vécue trop de fois, 5, 6 ,7 fois….t’as arrêté de compter….mais tu sais, t’as cette boule qui grossit dans la gorge , tellement grande que t’as l’impression que tu vas arrêter de respirer, t’as cette douleur si familière qui t’explose le cœur…..ces trop longues minutes silencieuses à chercher ce qui n’est déjà plus, tu les connais, tu vois son visage se fermer….et tu sais que dans quelques minutes tu entendras cette phrase familière « plus d’activités cardiaque »

…..t’as beau le savoir, t’as beau te préparer t’en crève un peu plus chaque fois.

T’as beau penser que tu gères….parce que t’es déjà passé par là de trop nombreuses fois….tu sais au fond de toi, qu’une fois de trop tu meurs un peu….

Tu te relèves sonnée, tu te rhabilles mécaniquement, tu ne pleures pas, tu ne pleures plus, parce que cette douleur elle fait partie de toi maintenant depuis si longtemps, parce que tu t’es tellement cadenassée de l’intérieur….que plus rien ne peut en sortir….alors tous ces torrents, tous ces bouillons d’amertumes, de peur, de douleur, de larmes….prennent toute la place à l’intérieur….jusqu’à t’écraser le cœur, jusqu’à t’enfermer dans un carcan d’acier…

Tu crois naïvement que tu vas gérer, question d’habitude….la journée se passe aussi silencieuse que ce cœur qui ne bat plus….tu te réveilles le lendemain….et tu voudrais oublier….parce que tu sens que tout se fissure là à l’intérieur….parce que tu sais que toutes ces barrières de sables vont s’effondrer sous les flots des sanglots retenus….parce que tu sais qu’encore une fois tu vas descendre tout en bas, trop bas….et que t’as peur un jour de ne plus pouvoir remonter, et que t’as peur un jour que ton cœur s’arrête fatigué….parce que tu sais que t’es partie pour une dizaine de jours  dans cet autre monde, entre folie et lassitude, entre douleur  et terreur, où tu n’es plus vraiment toi et où t’as envie parfois que tout s’arrête….la vie aussi….ce monde que tu connais par cœur, celui que t’as appelé l’amer….

 

25/05/2011

Les ptits mots coeurs/moqueurs.... Tome II

on%20compte.jpg

 

 

 

 

 

  • 2010 9/22

Gaby sort du bain et dit "Viiiiiiiiiiiiiite j'ai froid comme un frigo!" , je l'emballe dans un grand drap, il me dit alors "Et voilàààààààà, emballé comme un sushi!" ♥♥♥

  • 2010 9/23

 ...questions existentielles de Gabriel "la suite" "Maman, c'est quand que j'aurais 18 ans??" *Gloups* ....en 2024 mon chéri, mais ne grandit pas trop vite, moi aussi je vieillis alors...."Tu vas devenir vieille comme mamy??" , euh oui mon coeur, mais dans très très longtemps...! Là les yeux rond comme des toupies il me répond.... "Oh non!!, je n'en crois pas mes yeux"

  • 2010 10/9

....Gaby entend son papa me demander, si je vais bien, parce que j'ai changé de tête... il répond alors "mais non maman elle a pas changé de tête, elle saurait pas changer de tête, son cou est attaché dessus" :D

  • 2010 10/14

....m'enfin c'est un monsieur météo, pourquoi c'est pas la madame météo?? (Gaby, 4 ans, passionné de météorologie ^^)

  • 2010 10/19

 ....c'est chouette,je suis trop content, il est gentil mon "parrain du Canada" (Gabriel 4 ans et demi, premier fan de son parrain ;))

  • 2010 11/3

..."maman je t'aime comme les étoiles" Gabriel 4 ans et demi, charmeur de maman.

 

 .....conversations entre père et fils: Gabriel sort de la SDB avec un tampon hygiénique emballé ^^, "maman, c'est quoi??" Euhhh...gros blanc, "Je vais demander à papa, lui il sait toujours tout" (je sais pas ce que je dois en déduire LOL). "Papa c'est quoi??" ....euh c'est pour les fille,c'est un gros bout d'ouate...comme sur les coton-tiges.... Gabriel d'en déduire..."Ah oui c'est un coton-tige géant!!??"

  • 2010 11/27

Saint Nicolas cette après midi passait dans notre rue avec Père Fouettard, en rentrant Gaby me dit d'un air sérieux et suspicieux...." Dis maman, je me demande si Saint Nicolas il s'était pas déguisé!?" (En même temps les lunettes de soleil à 17H par -2C°, je ne sais pas si c'était judicieux ^^), "et Père Fouettard...on dirait qu'il avait mis du noir sur sa figure!" (Gabriel, 4 ans 1/2, mode "Détective MONK: ON")

  • 2010 12/5

Gabriel est dans une passe "je veux écrire des mots", il me demande comment on écrit "Marraine", je lui demande s'il veut écrire "Marraine" ou "Vinciane" le prénom de sa marraine.... là dubitatif il me demande pourquoi sa marraine a 2 prénoms. Je tente donc lui expliquer, et pour voir s'il a compris lui demande, papa, c'est quoi son prénom?? Là il me répond plein d'aplomb "Ben c'est Papa CHERI!!" ♥♥♥

 ...."c'est aujourd'hui que ta copine,Callllooooorrrre elle vient"? Oui avec Laurie et la chatonne, Charlie et Gabriel, "Aaaaaaaaah, tout le monde il aime bien jouer avec moi, tous les petits enfants il m'aime bien, je sais pas pourquoi..." MDR....c'est beau la confiance en soi ^^

  • 2011 1/4

 ...Gaby: "plus tard je serais casse-cou et docteur" (ouais t'as raison pour être casse-cou, quelques bases en médecine te serviront ^^)

  • 2011 1/26

...Ptit Vampire un peu nostalgique me demande quand Diamant (le chat) va revenir....là je lui rappelle que Diamant est mort et que donc c'est impossible qu'il revienne... entre deux ptits sanglots, il me demande pourquoi, je lui réexplique que Diamant s'est fait renverser par une voiture...là d'un coup d'un seul son taux de testostérone flambe et refait surface....il me demande alors du tac au tac "Quelle marque???" ……les hommes et leurs priorités !

 

 "Waouwwwwwwwww j'en crois pas mes yeux, rhoooo je suis vraiment gâté hein, c'est trop chouette....".....Le mini Vampire au Quick (ouais on avait décidé de faire régime ce soir, on a supprimé les crudités^^)....devant 8 petits sachets de sel ...(...après ça, va dépenser des dizaines d'euros dans un cadeau qui va lui plaire!!)

  • 2011 1/3

 La minute glamour du jour: "Papa il est où?", il fait caca (ben oui même chez les meilleurs ça arrive ^^) , "Il fait caca dehors??" (On va vraiment finir par croire qu'on a de drôles de moeurs ^^)

  • 2011 2/2

Gabriel qui se rattrape de justesse pour ne pas tomber: "C'était moins brune!!! Je l'ai échappé belle!"

  • 2011 2/9

Aujourd'hui photo à l'école pour le ptit Vampire. "Maman je veux mettre mon pantalon noir brillant et ma chemise arc en ciel"...... John Travolta sort de ce corps ^^

  • 2011 2/11

...dernièrement après plus de 8H passées entre les médecins, l'hopital et les urgences, Gabriel en sortant enfin de l'hopital "C'était chouette hein maman, on s'est quand même bien amusé" ^^

  • 2011 3/9

....alors que je dois partir sans le ptit vampire, celui ci montre son mécontentement, je lui explique alors que maman aussi a le droit de faire des choses sans lui...Là dessus, content d'avoir trouvé LA solution idéale pour que je reste avec lui, il me dit "ben tu peux faire des choses à la maison"....vive la liberté de la femme ^^

  • 2011 3/12

 "Rhoooooooooo c'est cool,quand tu viens dans le bain avec moi y a plein d'eau,ça monte super haut! C'est cooooooooool hein maman!!" ^^

  • 2011 3/14

 ...."Maman, un bisouuuuuuuu, un câlin et neznez" ♥♥♥

  • 2011 3/25

 Gabriel qui regarde le match des diables rouges avec son papa demande qui sont les noirs, et qui sont les rouges, je lui explique que les rouges c'est l'Autriche....là dessus choqué il me répond "m'enfin, pourquoi il TRICHE les rouges!!!?"

 

  • 2011 4/11

 ....Gabriel en mode "Greenpeace", trouve un "bébé" ver de terre: "Ooooooooooooh le pauvre il a perdu sa maman....c'est normal il savait pas lui donner la main, il a pas de bras!"

  • 2011 4/13

...Gabriel en mode "Greenpeace la suite...", alors que j'essaye de tuer une abeille (enfin un truc qui vole et à priori qui pique...), Gabriel furieux me gronde, "m'enfin maman c'est interdit ça, tu sais qu'elle, elle te fait du miel pour te faire plaisir!"

  • 2011 4/14

 ...Gabriel range tous ses jouets, mets les pouffs sur le divan, empoigne l'aspirateur et fait le ménage avec coeur, une fois terminé il me dit "Voilà maman, c'est pour te faire plaisir", il a décidément tout compris et il sait comment parler aux femmes :D

  • 2011 4/26

 ...Gabriel qui compare les âges des membres de la famille: "Papy papy il est encore plus vieux que papa,il est presque mort" (Papy va être heureux de l'apprendre ^^)

  • 2011 4/29

 ....ce matin, le ptit vampire me rappelle qu'il lui faut une "boite de concert" pour le bricolage de l'école, puis réfléchit et poursuit "c'est quand même drôle comme nom, une boite de concert!!! On va pas pouvoir rentrer dans la boite pour danser pourtant...elle est trop petite!"

  • 2011 5/5

 ...."Maman, je voudrais un câlin...grand comme le ciel!" ♥♥♥

  • 2011 5/6

..."maman! Comique va!"enfin quelqu'un qui reconnaît mon humour exceptionnel :-D

  • 2011 5/6

 ....Gabriel en rentrant de l'école "Maman tu trouves pas que je deviens un petit garçon comme les autres??" ........ *fracture du coeur*

  • /17

 ....Le ptit vampire,en passant devant un champ d'orge balayé par le vent: "Ohhh regarde maman, ça danse!!!"

 

18/05/2011

Les ptits mots coeurs/moqueurs.... 1ère partie...

Parce que tes ptits mots me font rire, m'attendrissent, me surprennent, me font sourire, m'émeuvent,parce que je t'aime, parce que le temps passe et que je ne veux rien oublier.... les petits mots coeurs....

P1220005.JPG

    • 31/07/2009....chante, et son mini-poulpy crie "pop, pooooooooooop maman" en mettant ses petites tentacules sur ma bouche (je suppose que j'ai pas besoin de vous faire la traduction? ^^)....je crois qu'il va falloir revoir mon plan de carrière artistique Clin d'œil) 
    •  18/10/2009...moi regardant des "courses d'avions" je dis que je ne voudrais pas être dedans, là dessus, mon mini poulpy me prend la main et me dit "Gaby va prendre la main de maman, comme ça maman n'aura plus peur" ♥♥♥♥♥♥♥ LOVE ♥♥♥♥♥♥♥   
    • 11/9/2009....à Gaby qui ne veut pas prendre son bain , "Viens vite, tu sens mauvais", Gaby de répondre... "non, Gaby pas pue cul", tout dans le raffinement et la poésie comme sa mère ;-)) ^^   
    • 13/11/2009....papa poulpy explique à mini poulpy, "ta logopède, elle s'appelle Véronique, comme maman, maman aussi s'appelle Véronique"....et là mini poulpy regarde son père en levant les yeux au ciel (genre, mais qu'est ce qu'il me raconte comme conneries ^^) et dit "maissssssssssss nooooooooooooooon, maman, elle s'appelle maman" Rigolant  
    •  14/11/2009....fond quand son mini-poulpy l'appelle "ma ptite douceur" ou encore "mon ptit coup de coeur" *love*love*love* ♥  
    • 16/11/2009....Gabriel dit: "maman est qui cahé dans la boucroûle"...traduction, Gaby est persuadé que quelqu'un se cache dans le trou de mon nombril (ma boûtroule lol)...j'étais encore écroulée de rire.... le peuple caché de la boutroûle ^^   
    • 22/11/2009....Gabriel est triste parce qu'il est petit et veut être grand, je lui explique donc que moi aussi avant j'étais petite, et que comme maman lui aussi va grandir, devenir un grand etc.... à quoi il me répond étonné..."Ben Gaby a pas vu maman pitite, ben maman t'étais oùuu??" ^^  
  • Mini-Poulpy me voit sortir du bain, et me dit "qu'essse c'est" (qu'est ce que c'est?) en pointant mes têtons...là dessus je lui explique que c'est par là que je lui donnais du lait lorsqu'il était petit mais que maintenant qu'il était plus grand, maman n'avait plus de lait etc... lui de répondre: "ben est qui vidé?" (c'est qui qui les a vider??) et d'enchaîner "Ohhhhhhh Gaby bonne idée....remplir nénés maman" ♥♥♥♥♥
  • 11/03/2010....Ouch ça commence tôt les questions existentielles!!! Gaby "Gaby a combien de mamans??" euh....une mon chéri, c'est moi ;-) ...."pourquoi Lucas il a deux mamans???" euh....tu vois cette bouteille de lait?? ^^ :o) 11 /03/2010
  • 30/04/2010....Gabriel chipotant dans la salle de bain, et tombant sur mes serviettes hygiéniques: "Waouwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww maman beauuuuuuuuuuuuu!!! Et de rajouter, Gaby aussi veut les même pampers que maman quand il sera grand" ^^
  • 30/06/2010...Gabriel en voyant un jeune coq dont la crête commence à pousser... "Oh regarde maman,le coq,il est allé chez le coiffeur!" 
  • 16/08/2010.....Gabriel: "Pfffiouuu je n'en peux plus de courir" 4 ans et déjà overbooké ^^
  • 06/09/2010....en vacances, Gabriel poste une carte postale pour sa mamy dans la boite aux lettres du camping, juste après il voit d'autres personnes poster des cartes dans cette même boite, il nous demande alors....."Pourquoi tout le monde écrit à mamy??" et de rajouter ensuite "Elle va être contente mamy, elle est gâtée!!" ^^ 

  • 14/09/2010 ...Gabriel se pèse (c'est qu'il surveille sa ligne mon ptit vampire^^) et en voyant le chiffre s'afficher s'exclame en bon Liègeois qui se respecte "Oufti je coûte cher moi!!" ♥♥ 

  • 21/09/2010....Gabriel devant le concessionaire de la Babyloumobile "...mais les mamans elle roulent pas!!!" , je lui explique que les mamans aussi elles peuvent rouler en voiture, là dessus il me répond dubitatif " les femmes elles savent pas se garer et elles font des accidents".....Macho, Macho Men ^^ 
  • Je parle à Gaby d'un petit frère ou d'une petite soeur peut être un jour, il me répond "Oui c'est une bonne idée" (après mûre réflexion ceci dit ^^) et rajoute, "Bon ben d'accord, maintenant va falloir demander à une maman à l'école qu'elle nous en donne un!" .....euh oui effectivement c'est une solution comme une autre ^^ 




17/05/2011

Voyage au bout de la terre (bon d'accord....à une heure de la maison, mais quand même!!!)

enfants-trottoir.jpg

….tout commençait bien, je reçois le ptit papier qui comme chaque année annonce l’excursion avec l’école, excursion au Zoo, le ptit vampire est ravi….maman aussi, cette journée est déjà prévue avec mamy et tata Joëlle….(oui on est jamais de trop pour l’accompagner Langue tirée )….puis soudain en relisant le papier un doute m’envahit lorsque je lis "l’encadrement des enfants sera assuré par les enseignantes et par 4 adultes supplémentaires"

Et là en une fraction de seconde le monde s’écroule sous mes pieds (comment ça j’exagère?? …à peine!! Mais vous avez vu comme je manie bien l‘effet dramatique Cool), cette année pour je ne sais quelle raison obscure….l’excursion de fin d’année se fait SANS les parents….

Et là je dois puiser loin, très très loin dans ce qu’il me reste d’héroïsme et de bravoure pour ne pas biffer sur le petit papier la mention "mon enfant participera"….alors que je n’ai qu’une envie c’est de dire au ptit vampire "une excursion au Zoo??? Comment ça?? Meuh non mon chéri, madame Monique parlait d’une éruption de peau!!! Elle demande que vous restiez à la maison lundi!!! On fera de la peinture à la maison mon chéri…."

Mais le mensonge c’est maaaaaaaaaaaaaaaaal, en mère courage je signe donc le dit papier que je rend à Madame Monique….non sans essayer de la soudoyer les trémollos dans la voix " Madaaaaaaaaaaaaame Monique, vous êtes sûres que vous n’avez pas besoin d’aide pour s’occuper des enfants???" *œil qui frise* , j’ai tout tenté en vain….mais non Madame Monique préfère perdre des enfants au Zoo , voir en laisser s’échapper un ou deux sous les rails du train….allez comprendre!

Non parce que vous me direz, ouiiiiiiiiiii mais t’inquiètes pas, elle est pas toute seule Madame Monique, ils sont plusieurs adultes, ben parlons en tiens!!! 7 adultes pour 60/70 enfants…. Ça fait 10 monstres/charmants bambins de 2,5 ans à 7 ans par adulte, un enfant accroché à chaque doigt, entre celui qui devra faire pipi, celui qui aura vomi partout, celui qui aura perdu son sac, celui qui courra partout et de préférence quand Madame Monique aura la tête sous le banc pour ramasser le sac à dos, pendant que d’une main elle essuiera le vomi et de l’autre remontera la culotte de l’autre….je vois pas trop bien comment elle pourrait revenir avec TOUS les enfants sans en avoir oublié/perdu/abandonné intentionnellement sur place au minimum deux ou trois…..bon vous allez me dire statistiquement ça me laisse 67 chance sur 70 que le mien soit dans ceux qui reviennent….mais quand même!

Me vlà donc en temps de crise, obligée d’élaborer moultes stratégies pour espérer récupérer mon bébé à la maison sain et sauf (ouais je sais dit comme ça, ça fait peur….mais vous verrez quand ça sera votre tour!!!)

Stratégie numéro 1 qu’on appellera l’opération « tespasvutespaspris »: me voilà dans mes derniers retranchements….à fouiner sur le net sur taniqaben24H.be pour commander fissa un niqab pour lundi, pour ainsi pouvoir espionner discrètement la joyeuse troupe en les suivant tel un avion furtif dans les allées du zoo…..reste plus qu’à choisir niqab camouflage pour me confondre avec la flore ou niqab avec un ptit imprimé liberty….parce que l’imprimé liberty c’est LA tendance de l’été 2011, et que c’est So Girly!!!

Stratégie numéro 2 ou l’opération « Apwal »,4884142_435ebb1dfe_m.jpg jeter rasoir, cire chaude,et autre crème dépilatoire, et espérer d’ici lundi me confondre avec la faune locale…..pourvu qu’on m’évite la cage des Bonobos…..ou pas :D

 

 

 

 

 

 

 

Stratégie numéro 3 ou l’opération « jarrêtederespirertantquejepeuxpasmonterdansletrainavecvous »

grand-bleu-1988-05-g.jpg

....d’ici lundi travailler ma respiration, mes performances apnéiques et mon jeu de scène pour les larmes et les trémollos dans la voix! Appelez moi Jacques Mayol :D

RTEmagicC_piranhas.jpg.jpg…..et si tout ça ne marche pas, me reste la stratégie numéro 4 "Mèretropcoooolmêmepaspeur", deux trois Xanax pour ne pas me rouler à terre en suppliant qu’il ne parte pas sans moi avant le départ, un paquet de mouchoir, mon sourire à la Bree Vandecampe lorsque les portes du train se refermeront genre "maman est trop contente, tu vas passer une journée géniale mon chéri" (non non je pleure pas c’est le pollen ^^), quelques feuilles de menthe en prévision pour noyer mon chagrin (y a toujours une bonne raison de boire un Mojito :D) et laisser mon ptit vampire s’éclater avec ses copains, tenter de rentrer dans la cage aux lions, donner à manger aux piranhas, jouer au « dernier qui reste sur les rails quand le train arrive »

….et revenir mort fatigué mais heureux….bref le laisser vivre sa vie de petit garçon….parce que c’est ça aussi grandir….

Note pour moi-même: …..ne pas oublier la balise GPS cousue dans la doublure du pantalon…..non parce que faut quand même pas déconner hein….coooool mais pas trop ;)

13/05/2011

La mère....l'amer...

2489615159_1.jpgTout commence d’une façon banale, l’envie d’un ptit deuxième… tu te dis naïvement ou parce qu’au fond tu n’as pas envie de voir….qu’il n’y a pas de raison que ça recommence, qu’une grossesse n’est pas l’autre, que tout va bien se passer….

Les mois passent, les années, l’attente, les fausses couches, les espoirs déçus….puis tu sais plus quand t’as commencé à dérailler, tu sais plus le moment où insidieusement t’as commencé à dériver sans en prendre conscience….

Est-ce que c’était quand tu as commencé à fondre en larmes devant les reportages sur les grossesses, les accouchements ?? Quand t’as commencé frénétiquement à faire 15 tests de grossesses par mois, matin, midi, soir….dans l’espoir de voir une ligne fantôme apparaître, à te toucher les seins dans l’espoir d’y ressentir un symptôme ? Quand tu as cessé de rire de ces tocs….et que tu as commencé à te trouver pathétique….quand t’es devenue cette caricature hystérique, cette femme que tu jurais ne jamais devenir ??

Était-ce quand tu as commencé à avoir des bouffées d’angoisses à chaque nouvelle naissance, quand ça faisait tellement mal que rendre visite à ces nouveau-nés  te paralysait physiquement, incapable de faire face à tout ce bonheur qui te revenait à la figure ? Était-ce quand tu as commencé à te cacher pour pleurer en silence le soir lorsque tout le monde dormait….parce que t’avais pas le droit d’être malheureuse, parce que lorsque tu as la chance d’avoir déjà un enfant t’as pas le droit d’avoir mal à en crever ???

Était-ce quand tu as perdu le contrôle de ton corps, quand t’as commencé à subir mécaniquement, à bouffer les hormones comme un rituel vaudou qui chasserait le mauvais sort ? Quand la trahison de ton corps t’es devenue insupportable, quand t’as commencé à aller aux contrôles échographiques machinalement, à voir dans les câlins programmés une contrainte plutôt que du plaisir….quand t’as commencé à te sentir dépossédée du peu qu’il te restait de féminité ??

Tu sais plus trop où cette boule au fond de ta gorge a pris naissance, tu sais juste qu’elle reste là, qu’elle t’accompagne maintenant jour après jour….comme ce ventre vide….ou font écho les cris que tu étouffes…. Tu sais plus trop quand t’as commencé à rendre le change avec ce sourire de façade, en pilotage automatique….parce que trop fatiguée de te battre, de répondre à toutes ces phrases qui ne te réconfortent plus depuis trop longtemps…. Alors tu souris, tu ris un peu plus fort comme pour faire taire une douleur qui voudrait hurler dehors, alors tu parles un peu plus fort, tu prends un peu plus d’espace, tu vis un peu plus fort….parce que tu as peur que la vie ne se taise définitivement en dedans….,parce que si tu ralentis….t’as peur d’affronter ce trou béant qui se creuse à l’intérieur, t’as peur qu’on ne découvre les entailles profondes qui ne cicatrisent plus là près du cœur….

Tu sais plus quand tu as commencé à dériver…quelle importance, de toute façon tu n’as jamais eu le sens de l’orientation….

Chaque mois tous ces gens qui veulent te réconforter mais qui ont épuisés les phrases qui cicatrisent les blessures te répètent inlassablement… « nouveau cycle, nouvel espoir »

Oui mais l’espoir lui ça fait longtemps qu’il s’est fait la malle, érodé par les mois, les années qui s’écoulent, hémophiles…. , oui mais l’espoir ça fait longtemps qu’il s’est fait la malle,noyé dans les litres de larmes déversés…

All I can do is keep breathing….

 



 

 

 

27/04/2011

5 ans...que le bonheur a élu domicile dans nos coeurs.

« Maman pourquoi suis pas comme les autres »….parce que tu es extraordinaire, parce que depuis 5 ans, tu déposes sur ta route des rires, des sourires, parce que ton cœur est si grand et si pure, parce que ton rire fait exploser mon cœur à chaque fois qu’il retentit, parce que chacun de tes « je t’aime maman » est la plus jolie musique qu’il soit.

Parce que la vie a choisi de t’amener à nous, comme une leçon de vie, comme un cadeau…

Parfois je peste contre le sort, je pleure contre la vie….la trouvant injuste, parce que donner la vie n’est pas une évidence, parce que je me sens vide….parce que le temps passe et mon ventre reste désespérément vide….

Dans ces moments-là j’en oublie l’essentiel…. Mon plus beau cadeau….il est là devant moi, chaque jour je remercie ce don du ciel….on a tellement de chance, tu nous as choisi pour parents….nous un peu blessés, échaudés, éclopés…. Tu es arrivé comme un pied de nez à la fatalité….

5 ans….j’ai pourtant encore parfois du mal à réaliser que ce bonheur c’est le nôtre, j’ai encore parfois du mal à réaliser que ces éclats de rires sont ceux que tu partages avec nous…. , ta petite main dans la mienne….je voudrais que jamais elle ne me quitte, je voudrais garder cette chaleur au creux de ma paume encore longtemps, pour réchauffer nos cœurs pluvieux….

5 ans après….j’ai toujours du mal à croire que ce rêve si doux est la réalité, MA réalité….que ces bras qui me serrent fort sont ceux de la vie….comme si le bonheur était un courant d’air qu’on ne pourrait emprisonner….et pourtant ce petit vent joyeux qui souffle dans nos cous….ce n’est pas le bonheur qui s’échappe….ce sont juste tes lèvres, ta bouche à bisous qui me répète sans cesse….je suis là maman…serre moi fort !

 

199302_1940097741359_1209877702_2368133_6897446_n.jpg

215809_2029288211065_1209877702_2491734_6491595_n.jpg

216845_2044421189380_1209877702_2515316_2752303_n.jpg

225083_2055515626734_1209877702_2533110_6778796_n.jpg

221842_2062454720207_1209877702_2547109_3492846_n.jpg

 

08/06/2010

Jour de fête....

764705726

.....dimanche c'est la fête des pères, j'aurais tellement aimé que cette fête résonne doublement ce dimanche,
j'aurais aimé ta main sur mon ventre, promesse d'une nouvelle vie à 4.
Mais il y aura ce silence, ce non dit, et mon coeur qui pleure...
Parce que le plus beau des cadeaux je suis incapable de te le donner, tu souriras, tu me diras que nous avons déjà le plus merveilleux des cadeaux...
Que Gabriel est la plus jolie chose que je t'ai donné...
Mais moi je sais, ce vide entre nous, ce vide dans ton coeur, ce silence pour ne pas me blesser...


Cette peur dans tes yeux à chaque fois que débute une grossesse,cette joie perdue, cette innocence qui nous fait défaut maintenant...
J'aurais tellement aimé te donner, te rendre cette innocence, ces petites bulles de joie qu'on ne connaîtra plus jamais à l'annonce d'un enfant à venir...
On a perdu tout ça, on a perdu la candeur, l'insouciance....je voudrais tant que l'espace d'un instant...on puisse revivre cette sensation...
Mais plus rien n'est comme avant....le 12 janvier 2005 on nous a tout volé....
Il ne nous reste plus que l'espoir....ténu, indicible....et le sourire de notre merveille qui jour après jour raccroche une à une les étoiles dans nos yeux....

Qui jour après jour....mets des couleurs dans un ciel trop gris...

 

07/06/2010

En boucle *Part II*

Le coeur et le corps vide, premier jour seule dans cette maison étrangement calme, dans ce silence pesant...et toutes ces phrases qui repassent en boucle, toutes ces phrases que je ne peux plus entendre...
"Tu es encore jeune, tu en referas d'autres", "Faut te dire qu'il y a pire", "Tu en a déjà un tu devrais être contente"...
Mode....barricadée à double tour...parce que je ne sais pas dire, parce que je ne sais pas....


J'ai le coeur fatigué, j'ai le corps blessé....le vertige et cette irrépressible envie de sauter dans le vide...
Je me sens seule même entourée...parce que cette tour de glace dans laquelle je me suis emprisonnée j'en ai condamné les issues...parce que la souffrance ne se partage pas,parce que personne ne peut la porter à ma place...


Recommencer , l'attente, les mois qui passent, le coeur fissuré qui prend l'eau, je ne sais pas si je pourrais encore...je ne sais pas comment on sait...
Je ne sais pas quand ça s'arrête, quand sait on que c'est le moment de tourner la page...je n'y arrive pas....
Je voudrais pouvoir faire le deuil de cet enfant, mais il est ancré dans ma chair...je suis encore incapable de me résigner, comment sait on que c'est le moment de dire stop, qu'on va trop loin, qu'on s'acharne à souffrir pour rien...
Comment reconnaît on la fin d'une histoire, comment écrit on le début d'une autre, différente de celle dont on avait rêver, comment laisser cet enfant qui ne viendra pas sur le bord du chemin...
Tourner la page...ma raison le voudrait pour alléger ce corps trop vide mais si lourd, mais mon coeur, ma chair, mon corps...ne savent pas comment abandonner la partie...
Folie, acharnement, ou simplement l'espoir??

03/06/2010

Vertige

3 jours que je sais que son coeur a cessé de battre....ce matin la descente vertigineuse commence, je le savais, je ne savais pas quand elle arriverait cette perte d'équilibre...


Cette boule qui grandit là dans ma gorge, c'est comme une boule de neige qui grossit à vue d'oeil, emplie de toute cette colère, de tout ce désespoir, de cette douleur insoutenable,cette douleur qui pourtant m'est familière, mais que je ne pourrais jamais apprivoiser...


Mon costume, mon armure patiemment construite commence à se fissurer, et chaque fissure est une plaie à vif, comme si chaque centimètre de ma peau était une brûlure...et la lumière trop crue,et le soleil trop brillant, et les gens trop heureux....


On croit à tort qu'on peut s'habituer, on croit à tort, qu'au prochain coup du sort,on aura appris cette distance nécessaire, qu'on saura faire face...
Mais je suis incapable de m'habituer à ces vies qui me quittent, je suis incapable de m'habituer à ce ventre trop vide, trop meurtri, à ce corps fatigué
....je suis incapable de m'habituer à ce vide que ça me laisse, à cet espoir qui s'éteint....


Je suis terrorisée, par la douleur physique, mais bien plus encore par celle qui va prendre possession de mon âme , de mon coeur pour les semaines à venir...

 

02/06/2010

En boucle.... *Part 1*

10231_1256214606546_1265037650_30761968_806918_n

Depuis hier, je ne sais pas, j'ai cette boule dans la gorge mais rien ne sort, anesthésie des sens....mais je sais qu'on se réveille toujours, et qu'une intraveineuse de morphine n'éteindra pas cette douleur, celle tapie là tout au fond, celle qui grandit jour après jour, minutes après minutes, insidieuse, silencieuse, qui va venir s'écraser lourdement dans mon coeur, dans mon ventre bientôt vide, dans ma tête trop pleine et sans réponses...

Cette impression de déjà vu, les même mots, les même phrases, les même regards lourds, la même attente, un film qui repasse en boucle...un film dont je connais la fin inéluctable....

J'ai envie de hurler, de pleurer, mais j'ai le coeur sec....juste ces larmes ce matin à la clinique, cette boule qui tout à coup se transforme en torrent, torrent que je ne peux retenir, impétueux , colérique....qui verse ses flots silencieux parce que ces gestes répétés sans cesse, font remonter à la surface toutes ces dernières années amères refoulées, retenues tout au fond, tout ce que j'ai caché derrière mon sourire, derrière l'espoir, et là lorsqu'elle me tend ces trois comprimés qui annonce la fin d'un enième espoir, ma carapace , mes barrières érigées une à une s'éffritent....

 

30/05/2010

" Ca va aller"

...Oh une grossesse n'est pas l'autre, tu vas voir ça va aller, elle sera totalement différente"

Je l'avoue, je ne supporte plus cette phrase Embarassé

Même si elle part d'une bonne intention, même si elle se veut rassurante, elle me hérisse le poil...

5 ème grossesses, 1 seul bébé, et bizarrement elles se sont toutes étonnement, désespérément ressemblées...

Alors qu'on me pardonne mon absence d'optimisme démesuré....qu'on me pardonne de ne pas sautiller d'excitation, de ne pas exploser de joie, de ne pas déborder de positivisme à outrance, mais juste d'essayer d'avancer, juste d'essayer de ne pas dresser les barrières trop haute....juste essayer d'apprivoiser cette peur....

decoration

29/05/2010

Sous le sapin...Minibulle²

Peut être est-ce de l'inconscience, peut être est une pure folie....ou tout simplement de l'amour, ou juste de l'espoir...

La route est longue, sinueuse et parsemée d'embûches, parce que ça fait longtemps maintenant que je sais que les bébés ne naissent ni dans les choux, ni dans les roses...

Mais c'est le coeur remplit d'espoir, de peurs et de doutes aussi que nous t'attendons "notre petit bébé de Noël"

 

 

28/05/2010

4 ans (Flash-Back)

05/03/2010

05 Mars 2010
4 ans se sont écoulés depuis tous ces mots posés sur une page….
Tu es comme tu me l’as dis ce matin… « un petit garçon qui devient grand »…oh oui mon cœur, tu es devenu un formidable petit garçon….quelle fierté de te voir sourire, rire aux éclats…
Tu nous émerveilles chaque jour….je pensais que cette période pendant laquelle nous sommes sur un nuage était transitoire….mais je me rends compte que je n’ai jamais quitté mon nuage depuis le jour ou tu es entré dans nos vies….
Tu as fait de nous des gens meilleurs….on nous dit souvent que nous sommes des parents formidables….de par ton vécu….je pense que nous sommes simplement les parents d’un petit garçon formidable….nous n’avons rien fait pour, nous t’avons juste aimé d’un amour infini, intarissable, immense….mais notre moteur c’est toi, haut comme trois pommes, tu croques la vie à pleine dents, tu rayonnes dans les vies des gens qui sont sur ton chemin….tu es la vie tout simplement….tu es MA vie….
Merci mon petit homme…juste merci….
Ce matin j’avais un petit pincement au cœur, partagée entre l’émotion, la joie, la nostalgie, et un petit coup de blues…..mais tu es rentré dans la pièce avec ton sourire de petit vampire…..et la joie l’a emporté….parce que ta présence emporte tout, parce que ta présence c’est comme un soleil….
Y a pas de mots pour expliquer le bonheur que tu sèmes dans nos vies, dans la vie de ceux qui t’aiment…y a pas de mots….alors je vais juste te serrer fort fort dans mes bras, m’enivrer encore à ton odeur, à tes rires….et on va rester là baigné dans cette douceur qu’est notre vie, à être heureux tout simplement….
On t’aime !
Ton papa et ta maman… 

decoration

decoration

 

31/12/2009

2010

On vous souhaite une année 2010 pleine de douceurs, de rires, et d'étoiles dans les yeux...

IMG_0067

 

IMG_6722

IMG_6773

12/10/2009

Eddy Merckx n'a qu'à bien se tenir!

Lorsque je le vois courir, marcher, rouler à vélo….je déborde d’amour, d’émotions….

Depuis ses 3 ans, Gabriel roule à vélo sans ses stabilisateurs, et quelle fierté de le voir comme ça, pédaler à toute jambes, le rose aux joues….les petites cuisses en action, les cheveux au vent, si fier qu’il est de rouler comme un grand….

A chaque fois que je le vois mon petit Eddy Merckx à moi….je repense aux pronostics alarmants de ses débuts de vie…. «  ne marchera pas avant 3 ou 4 ans et pas sans aide, voir ne marchera pas du tout »…et je me dis que j’ai tellement de chance d’avoir un si merveilleux petit homme, si fort, si volontaire….

Je t’aime mon petit guerrier….

fgfg

 

gaby

 

ghshe

 

hethe

 

sdf

 

shr

04/08/2009

Quelques rires...

.... et du bonheur, du bonheur, du bonheur....

 

P1140501

IMG_4496

 

IMG_4529

21/01/2009

Il y a 4 ans, je rencontrais un ange...

T'es sûrement baie des anges...

Sûrement là-bas mon ange...

Mais dans mon cœur rien ne change...

T'es toujours là, mon ange

 

10/01/2009

Co-sleeping... le bonheur est sous les draps...

Le cododo ou co-sleeping

Gabriel a cododoté à temps plein avec nous jusque 7/8 mois, puis dormi à côté de nous dans un petit lit, avant de rejoindre tout naturellement et sans heurts sa chambre vers 10/11 mois.

Il y a les pro-cododo, et les anti-cododo...

Personnellement, je ne pense pas qu'il y aie une meilleure solution plutôt qu'une autre, le cododo c'est quelque chose de naturel à vivre, on le sent ou non, on en ressent l'envie ou non, on se sent à l'aise avec cette idée ou non...

Personnellement, je peux comprendre, que certains couples n'en ressentent pas l'envie, le besoin, ou ne se sente pas en phase avec cette façon de dormir... et je ne juge pas leur vision des choses, chacun vit sa parentalité comme il l'entend, comme il le souhaite.

Par contre je déteste parfois entendre les absurdités que peuvent avoir certains détracteurs du cododo... parce qu'il faut bien l'avouer le cododo est plutôt décrié, voir super mal vu dans notre société occidentale,tout comme souvent le portage, le cosleeping,ou l'allaitement long...pour ne citer que ces exemples.

Je voudrais d'abord préciser que pour nous le cododo a été un choix, un réel choix et non une réponse à un problème,on n'a pas pris Gabriel dans notre lit par défaut, ou par ras-le-bol (d'ailleurs la décision de cododoter était déjà mûrement réfléchie avant sa naissance), pour nous le cododo était une "activité familiale naturelle" comme celle de manger ensemble en famille....

Lorsque Gaby est rentré du centre néonatal, c'est tout naturellement qu'il a passé ses nuits avec nous, les premières semaines il a passé 20h/24h en kangourou sur moi, dans l'écharpe, il avait besoin de ce contact intense, de retrouver ses marques, de me retrouver, par l'odeur, le toucher, la peau, la chaleur....et il en était de même pour moi, je devais apprivoiser ce petit bout de vie, minuscule, aux besoins intenses....

 

Le cododo, quel plaisir.... Dormir avec son bébé, c’est partager des moments d’une grande intimité. Il est possible d'observer ses mouvements quand il dort, de surveiller sa respiration, d'entendre ses moindres murmures. Dormir ensemble, ce n’est pas seulement sommeiller ensemble. C’est aussi se serrer l’un contre l’autre, se toucher, se sentir. Sentir le corps chaud de Gabriel, entendre sa respiration tranquille, ses bras qui soudain m’enlaçaient, et son odeur, cette odeur enivrante qui m’appelait, mon nez enfoui dans ses cheveux. C’est également un plaisir sans pareil que de se réveiller avec son bébé. Sortir du sommeil pour voir la joie l’illuminer quand son premier regard se pose sur vous est une véritable récompense.

J'ai bien sûr essuyer des tas de remarques, désagréables, et limite déplacées parfois.... sur le fait qu'il nous mènerait par le bout du nez, qu'il ne dormirait pas seul avant ses 10 ans,qu'on allait l'écraser, qu'il allait mourir de la mort subite du nourrisson de nortre faute, qu'on allait l'étouffer, qu'on lui donnait des mauvaises habitudes, que c'était très mauvais pour le couple, que c'était incestueux, j'en passe et des meilleurs....

Heureusement, je me suis toujours laissée guidée par mon instinct de maman, et j'ai toujours été soutenue par le papa de Gaby sur mes choix, aussi farfelus pouvaient ils paraître aux autres....

Gabriel est passé de notre lit à sa chambre, sans réel problèmes n'en déplaîse aux détracteurs du cododo, on se sentait prêt à cette transition, elle s'est faite sans heurts, il était prêt à regagner sa chambre,j'étais prête et claire dans mes envies, de le laisser regagner sa chambre, il n'y avait donc pas de confusions, il ne ressentait pas de frustration, moi non plus, c'était une continuité toute naturelle.

Gabriel aura bientôt 3 ans, on cododote encore parfois, toujours avec un réel plaisir, Gabriel cododote lorsqu'il est malade, lorsqu'il a fait un cauchemard, ou tout simplement lorsqu'il en ressent le besoin, ou les fins de nuits, les dimanches matins câlins à trois, il n'a jamais "abusé" (tant soit peux que le mot "abuser" soit le mot qui convienne) , il n'en a jamais eu besoin, il sait qu'on est là et qu'en cas de besoin, on ne le laissera pas pleurer des heures dans son lit, je ne sais pas si c'est ça qui le rassure, mais il n'a donc pas le besoin de "faire des caprices" ou "du cinéma" (pour reprendre les termes déjà entendus) pour dormir avec nous, il sait de toute façon que si il a un souci, ou simplement le besoin d'être près de nous, son message sera entendu...

Le cododo a aussi tissé un relation très forte et étroite entre nous trois, Gabriel est très câlin, moi ou son papa, ils nous arrivent souvent de nous réveiller la nuit lorsque Gabriel dort avec nous, parce que Gabriel nous fait des câlins ou des doudouces, on sent sa petite main triturer nos cheveux, ou nous caresser le bras, il pose sa tête sur notre épaule, autant de petits geste d'amour, qui nous font fondre...et sa petite voix le matin qui nous dit "coucou maman, coucou papa", est le plus doux des réveils matins....

On a gardé un vrai plaisir à cododoter encore parfois ensemble, on se sent protégé, tous les trois au chaud dans un grand lit, la terre peut s'arrêter de tourner....notre chambre est un abri anti atomique ou l'amour fait écran sur le ciel gris, la pluie, et les mauvaises nouvelles, dans ces moments là, l'espace de quelques heures, d'un réveil.... nous sommes tous les trois seuls au monde, Gabriel, papa , maman... avec pour seul langage celui de l'amour...

IMG_2519

P1030913

21/12/2008

Noël...

Je suis toujours là, en dilettante, prise dans le tourbillon de la vie...puis parfois aussi parce que j'ai besoin de m'arrêter un peu, de souffler, de me poser....

Que les fêtes de fin d'années vous soient les plus douces possibles, que vous puissiez trouver auprès de votre famille, de vos amis, de vos enfants, de vos conjoints, l'amour, la force, l'espoir, et cette envie d'avancer le coeur rempli de joie, l'envie de croire à des lendemains meilleurs, l'envie simplement de savourer encore plus les grands et petits bonheurs que la vie nous offre...

A très vite ici, ou ailleurs pour partager encore avec vous mes petits et grands bonheurs, mes petites ou grandes douleurs, mais surtout, de partager avec vous, l'espoir, l'amour, la vie tout simplement!

Copie de IMG_0224dr

 IMG_0188

 

IMG_0216mini

IMG_0283

IMG_0235

22/11/2008

Gabriel dans tous ses états...

 

PhotoFunia_1a7c05

PhotoFunia_1a63b3

PhotoFunia_1a90f8

PhotoFunia_1a82c6

PhotoFunia_1a6632

PhotoFunia_5dc4d

PhotoFunia_5f67e

PhotoFunia_ea2fd

PhotoFunia_60f87

 

Envie de faire pareil...??Clin d'oeil

C'est là-bas que ça se passe: http://www.photofunia.com/

 

06/11/2008

Une étoile brille....

1785678962_small

Lors de notre séjour au CNN, nous avions fait la connaissance de Gaëtan et de sa maman, Gaëtan était un petit guerrier atteint de deux terribles maladies orphelines (le syndrome de Carey-fineman Ziter avec séquence du syndrome de moebius, et le syndrome de Pierre Robin),c'était un petit homme courageux et battant doté d'une force incroyable! Il était entouré de l'amour inconditionnel et immense de Sabrina sa maman, de son papa et de ses 2 grandes soeurs...et on sait trop bien combien l'amour peut soulever des montagnes...

Mon coeur de maman est bien lourd ce soir...Gaëtan s'en est allé rejoindre les étoiles, allégé de ses souffrances, il repose désormais près de nos anges partis trop tôt.... tu auras rempli le coeur de ceux qui t'aimait, d'un amour immense...et tu garderas dans mon coeur une grande place, forte comme la vie...

Vole petit ange...le coeur léger...

 

 

 

01/11/2008

Papa was a Rollings Stones....

29/10/2008

Quand donner la vie.....

femme-enceinte

Quand l'envie d'un petit frère ou d'une petite soeur s'est fait sentir après Gabriel...nous avons eu droit à toutes sortes de réflexion...de par notre parcours...mais principalement (pour ne pas dire exclusivement...) assez négative...

Dans les remarques récurrentes:

On souligne notre inconscience à vouloir un autre enfant alors qu'on a déjà rencontré tellement de problèmes pour en avoir un.

On devrait se satisfaire de ce qu'on a "vous en avez déjà un c'est bien", (bien entendu venant de personnes qui ont 2,3 voir 4 enfants...), parce que sous prétexte que c'est difficile pour nous d'avoir un enfant, et qu'en plus on en a déjà un , les autres ne comprennent pas notre "acharnement" ni pourquoi ça peut me faire mal, ni pourquoi ce désir d'enfant me bouffe littéralement tout autant que la première fois...

En gros vu que nous ne sommes pas capables de faire des enfants "normalement" et pire encore que je ne suis pas "une bonne mère porteuse" c'est complètement stupide voir irresponsable de vouloir à tout prix un autre enfant, que je m'estime déjà heureuse d'en avoir un!

On nous rappelle, qu'on en a "déjà" perdu un avant Gabriel, et qu'on a remis ça dernièrement au mois de juin... vous allez faire quoi si vous en perdez encore un tardivement, faudra pas venir pleurer après hein! m'enfin tu vois bien que tu n'es pas faites pour porter des enfants! (merci de me le rappeller... j'avais oublié....).

Tu sais que tu as failli y laisser ta vie, et que maintenant tu ne peux plus te le permettre...tu as Gabriel (c'est vrai là mère inconsciente que je suis n'y avait pas du tout réfléchi...).

Dans celles qui me hérissent particulièrement...vous avez déjà un enfant à problèmes/handicapé (au choix selon l'interlocuteur), vous ferez quoi si vous en avez un deuxième "comme ça" (euh je sais pas....on l'abandonnera? ), ou si c'est encore un grand prématuré....?

Et Gabriel tu y penses?

Et ton mari tu y penses? si tu dois rester encore allongée toute la grossesse, ou être hospitalisée??

Mais arrête un peu avec tes envies de bébé, tu n'es pas bien comme ça?? faudrait un peu te satisfaire de ton bonheur, tu n'es jamais contente, il te faut toujours ce que tu n'as pas (ah oui....je suis décidément bien capricieuse....)

Voilà un échantillon des remarques auxquelles j'ai droit si par malheur je parle de ce désir d'enfant.... j'en arrive parfois à douter, est ce bien raisonnable de vouloir un autre bébé, n'ont ils pas raison....??

Ma fausse couche du mois de juin ne peut que rajouter de l'eau à leurs moulins....voilà entre autres pourquoi dans mon entourage quasiment personne n'est au courant...je préfère encore me taire que de subir leurs remarques inquisitrices....

Suis je vraiment donc coupable de ressentir en moi cette envie si forte de porter la vie à nouveau, de faire un pied de nez à cette vie qui nous a si souvent malmené... suis je réellement inconsciente ou capricieuse....pourquoi n'ai je pas le droit de rêver à une famille moi aussi, à un autre petit qui agrandirait la nôtre....?? sous prétexte que je ne suis "pas faites" pour faire des enfants, ma sentance, mon fardeau n'est il déjà pas assez lourd à porter, ne suis je déjà pas assez punies....que de sentir encore en plus ces regards réprobateurs...et ces voix qui attendent le moment où elles pourront dire "tu vois on te l'avais dit!!!"

15:50 Écrit par La dans La mère parfaite | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

24/09/2008

Bébé plume...

Les 2 premiers mois de vie de Gabriel au centre néonatal...

Il m'aura fallu 2,5 ans pour être enfin capable de regarder les photos du centre néonatal entièrement....et en faire un petit montage photo...(en pleurant quand même...mais bon...)