21/07/2005

In the arms of Angels...

chatange0ob.jpg

 

 

Cette nuit je t’ai entendu pleurer….

Je me suis penchée sur ton berceau,

Tu m’as regardé de tes grands yeux mouillés,

Sur ta peau diaphane, je pouvais voir les étoiles se refléter…

Lorsque tu as entendu ma voix… tes pleurs se sont apaisés…

Je t’ai pris dans mes bras, bercé tendrement…

 

Dans mon grand lit blanc, tu as posé ta bouche contre mon sein…

Tu as bu goulûment à la source de la vie.

Repus, tes grands yeux bruns se sont doucement fermés

Contre ma peau tu as trouvé le sommeil et la chaleur…

Contre la tienne…. J’ai trouvé le bonheur.

 

J’ai passé la nuit à te regarder, toi si parfait…

Tu avais la beauté d’un ange…

Des petits pieds recroquevillés…

Un bouche comme un bouton de fleur,

Ta peau était presque transparente, irréelle

Je ne pensais pas qu’un jour l’amour à ce point me transformerait…

 

Je t’ai regardé des heures et des heures dormir,

Le cœur d’une mère jamais ne se fatigue,

Un frisson a parcouru la chambre,

Et ton souffle chaud m’a réchauffé,

Je me suis assoupie à tes côtés

Avec pour seule lumière la lueur des étoiles qui veillent sur nous…

 

Ce matin j’ai ressenti comme un déchirement,

Comme une fracture dans le cœur…

Mon grand lit blanc était vide….

Sur mon oreiller…. Quelques plumes blanches déposées…

Toi mon ange, tu es retourné veiller sur moi,

Toi mon ange, dans le ciel tu brilles pour moi….

 

Une plume blanche sur le cœur, je lève les yeux au ciel…

La lune de sa douce pâleur, me rappelle ta peau…

Et une étoile plus brillante que les autres scintille comme un clin d’œil…

Et tout l’amour que le ciel inonde me rappelle que rien ne sépare les gens qui s’aiment….