24/11/2005

Emois et moi....

 

 

Minibulle, aux dernières nouvelles va bien, il ou elle mesurait 8,5cm,bouge comme un fou, et comme d’habitude nous faisait son show en passant à la TV !, c'est incroyable, c'est un petit ou une petite nerveuse!!!!Même le gynéco l'a traité de sale djone (moi j'ai pensé comme son père J) ça promet, car il n'arrivait pas à prendre les mesures tellement il bougeait!!!!!! Il a pris 3,5 cm sur trois semaines, il a 5 doigts à chaque main, on les a compté ensemble, une vessie, un estomac, et une jolie ébauche de cerveau...son coeur bat à 157/min et a de jolies jambes en cowboy…. Allez comme vous êtes sages, je vous mets même une petite photo !

 

Pour ma part le moral passe du noir au blanc….j’ai tellement peur de retomber de haut…en fait , aussi incroyable ou horrible que cela puisse paraître…. Je n’arrive pas à imaginer un bébé en vie, je me dis que le destin va encore me rattraper….pour le moment j’espère au fond de moi arriver à 22 semaines….je n’arrive qu’à me mettre cette échéance là….je prie pour que minibulle les atteigne, et qu’ainsi il ne soit plus un enfant sans nom….

 

22 semaines, est le délai légal auquel un bébé est reconnu…ça doit vous semblez horrible que je dise ça, j’oserais même pas dire ça à ceux que j’aime, comment pourrait il comprendre….

 

Jean-Baptiste est un enfant sans nom, il n’existe pas aux yeux de la loi, aux yeux des autres….il n’existe pour personne, si ce n’est dans mon cœur de maman, pour les autres c’est un accident de parcours, pour moi c’est l’instant ou je suis devenue mère….

 

Il reste mon premier bébé, celui qui m’a fait découvrir combien l’amour pouvait être fort, rares sont les personnes avec qui j’en parle en employant le prénom qu’on lui a donné….par pudeur, par honte, parce qu’on nous regarde comme des extras terrestres….comme celle qui aime se complaindre et ne veux pas oublier….non je ne veux pas oublier, pourquoi oublierais je les merveilleux moments aussi courts fussent ils que j’ai vécu, comment oublier ce petit être qui a remplit nos vies d’amour….

 

J’ai peur de passer les fêtes, l’année passée à la même époque j’étais la plus épanouie des femmes, et j’ai passé le plus merveilleux des Noël….pour tout perdre après… j’essaye de ne pas y penser….mais il y a toujours cette barrière érigée en moi, cette protection que je n’arrive pas à descendre….

 

Je m’étais promis qu’après cette écho, si tout allais bien j’achèterais un t-shirt de grossesse, mais je n’arrive pas à faire le pas…ça paraît stupide, mais pour moi c’est un pas vraiment dur à faire….une petite victoire qui me dirait tu vois on avance, tu peux y croire jour après jour….mais pour le moment le souvenir est encore trop présent et la peur aussi….c’est comme une bulle de verre que je n’arrive pas à casser….

 

Mais je me bats, et chaque jour écoulé….est un jour de gagné pour la vie….

 



06/11/2005

Minibulle sous son meilleur profil....


02/11/2005

DeEsSe

DES ou Distilbène, c'est le nom de l'hormone de synthèse prescrite à nos mères lors de leur grossesse pour éviter les fausses couches.
Pour les filles qui ont été exposées in-utéro à cette hormone, cela signifie aujourd'hui : graves malformations utérines, stérilité, grossesses difficiles, fausse couche tardive et prématurité, cancer du col...en Belgique la contre-indication chez la femme enceinte est apparue dans les notices en 1976 MAIS le médicament n'a été retiré du marché belge qu'en 1983.... il a donc pu encore être donné aux femmes enceintes....
 
Ce médicament qui devait me donner la vie...je suis née à 6 mois....avec un petit kilo....la vie avait gagné...mais pourtant en moi coulait déjà les conséquences de ce poison....
 
Le plus dur....l'incompréhension, l'incompétence de certains médecins, mais surtout cette impression de vivre avec un secret...comme si les médecins voulaient étouffer cette grande honte qu'est le Distilbène....cette impression de passer pour une folle, pour une paranoïaque....de ne pas être entendue...de devoir se justifier, montrer des preuves...
 
....mais la vie sera plus forte que toutes ces angoisses, que tout ces moments difficiles, je me le promets....la vie sera plus forte que cette petite mort qui coule en moi....

 
....après la peur, après de long mois de douleurs....je te tiendrais dans mes bras mon tout petit....