03/10/2007

Parfois la tempête fait rage....

 tempete2

Je pensais qu'avec l'arrivée de Gabriel, tout la tempête intérieure se calmerait, je pensais que j'oublierais....les autres ont bien oublié eux....Jean-Baptiste n'est rien, ils ne connaissent même pas son prénom, se souviennent-ils seulement qu'il a existé un jour dans mon ventre?, qu'il existe toujours dans mon coeur, dans mes souvenirs.....mais aussi dans le coeur de son papa, nous parlons parfois de lui, savoir qu'il y pense aussi très souvent comme moi me fait du bien.....car je me sens "normale"....

Ces derniers temps je pense, je rêve beaucoup de lui, je le vois tel qu'il serait aujourd'hui,la nuit il m'apparaît grand et costaud, avec de jolis cheveux blonds, il ressemble beaucoup à son papa, je le vois sourire, courir, puis je me réveille....et il ne me reste que le souvenir, le vide.....

Un sentiment ambivalent me tenaille, je me dis que si Jean-Baptiste était vivant, Gabriel ne serait peut être/sûrement pas là aujourd'hui, j'ai du mal avec cette idée, je ne peux, ne veux pas me dire que la vie d'un dépend de la perte de l'autre, j'ai du mal à faire le choix dans mon coeur....parce que je ne peux pas choisir, parce que j'aurais aimé les avoir tous les deux vivant à mes côtés, parce que Gabriel ne remplace pas son grand frère, parce que mon coeur aurait été assez grand pour les aimer tous les deux....

Il n'y a que sur ces pages que je peux déposer ces mots, parce qu'ici je suis libre de penser, libre de garder Jean-Baptiste vivant dans mon coeur, sans jugement, sans passer pour une incomprise, sans déranger surtout....Il y a cette tempête dans mon coeur.....endormie....mais parfois le vent se lève et ravive les souvenirs douloureux....

Alors je regarde Gabriel avec son sourire d'ange, et je me dis que toute ces souffrances n'ont pas été vaines.....que la vie continue, différente, mais toujours aussi forte et impétueuse.....

Commentaires

... Maman a perdu deux enfants à la naissance. Il a fallu que je l'entende dire à ma fille que son petit garçon était né le même jour qu'elle sinon, je ne le savais pas.
C'est dommage!
J'aurais aimé que maman me parle de mes petits frères parce que je sentais bien qu'ils étaient toujours dans son coeur.
Tu as deux enfants et tu as le droit de le dire. Si ça met les autres mal à l'aise, ce n'est pas ton problème à toi. C'est le leur.
Plein de biz

Écrit par : La P'tite Mimi | 03/10/2007

Je suis tout à fait d'accord avec ce qui est dit dans le précédent commentaire... tu es et tu resteras la maman de deux enfants... toujours...
Je comprends ce que tu ressens... par le fait que Gabriel ne serait peut-être pas là si Jean-Baptiste était en vie... notre histoire n'est pas la même, mais j'ai des fois le sentiment d'avoir eu Zoé pour panser mes plaies de l'accouchement prématuré de Manon... aurait-elle été là si Manon était arrivée à terme???... l'idée de me dire qu'il a fallu que Manon en "bave" pour susciter notre désir de troisième enfant, de reconstruction, m'a souvent laissé un drôle de sentiment...
Mais avec le temps, je prends la vie avec une approche différente... comme si chaque coup dur était un mal pour un bien... c'est ma façon à moi d'avancer, je crois...
Je vous fais de gros bisous...
et merci d'être passée sur mon blog, cela me touche beaucoup...
Véro

Écrit par : véro | 03/10/2007

plein de doux bisous que je t'envoi sur une brise de tendresse pour adoucir cette journée grise et tristounette

Écrit par : Caline | 03/10/2007

Je vais te mailer Bises.
Cath

Écrit par : Catherine | 03/10/2007

Je compreds tellement ce que tu ressens, j'ai fait 2 FC dont une un peu plus tardive que l'autre oh pour les gens ce n'est rien bb n'était qu'un haricot mais pour moi j'ai perdu 2bb et je pense que j'y penserai tjs même si Evan est arrivé depuis. Moi aussi je me dis et si Nina (1ère FC tardive) était là, aurai-je eu Evan ? C'est un sentiment bizarre et difficile à gérer. Le pire je crois ce sont tous ces gens qui minimise ma souffrance par rapport à d'autres mamans qui ont p.ex. perdu leur bb à la naissance. Moi aussi j'ai le droit de souffrir non ?

Écrit par : Sylf | 11/10/2007

Bon courage à vous.
C'est vrai que l'on a toujours cette peur au ventre, avec les enfants ... dès qu'un "soucis" apparait ...

Et je découvre juste votre blog. Je ne connais pas encore (je reviendrais lire ...) votre histoire ... mais la perte d'un petit, cela ne s'oublie pas et laisse une trace vive dans le coeur.
Un enfant n'est pas l'autre et ne le remplace pas. Je suis bien d'accord.

a bientot
Sophos

Écrit par : Sophos | 11/10/2007

ma douce, la vie est ainsi faite que nous nous poserons toujours des questions sur ce qu'aurai pu etre la vie si les choses avaient été différente... c'est humain et normal...
gaby est là et bien là avec ses sourires ravageurs et son grand frère jean baptiste est là aussi dans vos coeurs et dans ceux d'autres personnes qui pensent à lui et à sa vie écourté mais tellement empli de l'amour que vous lui avez apporté et que qu'il vous a donné aussi.. de tendres pensées et baisers à vous 4 ma belle

Écrit par : Kikou | 23/10/2007

Les commentaires sont fermés.