15/10/2012

L'oubli....

509_9e35124b85386c34ed4512ab094ebf36.JPG

Lorsque j'ai perdu Jean-Baptiste pour beaucoup déjà la page était tournée....pour beaucoup c'était un accident de parcours, rien....

Beaucoup n'ont pas compris, ne comprennent toujours pas....

J'ai entendu énormément de choses juste après sa perte, comme "Il paraît que c’est mieux que ça m’arrive maintenant que lorsque le bébé aurait eu quelques mois, ou à 8 mois de grossesse….oui évidemment c’est mieux….c’est vrai c’est mieux finalement, hein ?

Oui c’est vrai ce n’était « qu’un fœtus » finalement pas vraiment un être vivant….pourtant c’est drôle dans mes oreilles résonne encore le battement de son cœur, c’est drôle je revois encore son petit corps sans vie, une tête, des yeux, un corps….mais c’est vrai ce n’était rien….qu’une erreur de la nature…je sais, je sais…..oui je sais je suis jeune….je sais il y a des choses plus grave dans la vie….oui mais là c’est ma vie….et c’est mon bébé…..….mais c’est pas grave….il faut passer à autre chose….c’est courant….je suis pas la seule….. il paraît que j’étais peut être pas prête….oui sûrement, je l’ai rêvé des mois entiers, des années durant, mais au fond peut être que je ne le voulais pas….fallait préparer le terrain, préchauffer le four...."

Si j’avais eu une déception amoureuse, un chagrin d’amour on aurait compris mes larmes, on aurait compris le besoin de temps, la colère, le fait de ressasser mon histoire….

7 ans après....je n'oublie pas, je ris, je souris, je profite de la vie.....mais je n'oublie pas....

Oublier ce serait donner raison à tous ces gens, leur laisser croire que ce n'était rien, que Jean-Baptiste ne représente rien, n'est rien....

Depuis lui j'ai surmonté d'autres chagrins, 6 grossesses inachevées, un goût amer en bouche, le vide incommensurable que je n'ai toujours pas appris à combler, le deuil d'enfants que je n'aurais plus jamais....apprendre à vivre avec ce désir ancré en moi, apprendre à vivre sans.....

Depuis lui j'ai aussi réappris à rire, j'ai aussi donné la vie....ma revanche....

Gabriel est l'arc en ciel qui colore mes jours gris.....ses éclats de rire, ses bras qui me serrent fort, ses yeux pétillants et espiègles.....

Mais je resterai toujours l'amer.... ce ventre vide, et le coeur remplit d'une plaie qui ne se refermera jamais....je resterai toujours en colère, triste et blessée face à la vie qui n'a pas voulu s'accrocher en moi, face à ses années d'attente, à ses espoirs brisés, face à moi même qui n'ai jamais su protéger ses vies en moi....

Je ne ressasse pas, je ne ressasse plus la perte de mon premier petit homme,ce n'est pas pour qu'on s'apitoye, qu'on me plaigne, non, j'en parle juste parce qu'il fait partie de moi, parce que c'est ma vie, parce qu'il restera toujours celui qui m'a rendu mère.....et que ne plus parler de lui ce serait faire comme tout le monde, ignorer qu'un jour j'ai porté la vie pour la première fois.....et que cette première fois , même inachevée, reste une des plus jolies choses qu'il soit.....et a fait de moi la femme, la mère que je suis devenue.... avec ses forces, ses failles....mais aussi l'envie impérieuse de croire au bonheur.....même si le bonheur est différent de celui que j'imaginais, même si tout au fond il restera toujours le manque et ce ventre vide....