30/05/2010

" Ca va aller"

...Oh une grossesse n'est pas l'autre, tu vas voir ça va aller, elle sera totalement différente"

Je l'avoue, je ne supporte plus cette phrase Embarassé

Même si elle part d'une bonne intention, même si elle se veut rassurante, elle me hérisse le poil...

5 ème grossesses, 1 seul bébé, et bizarrement elles se sont toutes étonnement, désespérément ressemblées...

Alors qu'on me pardonne mon absence d'optimisme démesuré....qu'on me pardonne de ne pas sautiller d'excitation, de ne pas exploser de joie, de ne pas déborder de positivisme à outrance, mais juste d'essayer d'avancer, juste d'essayer de ne pas dresser les barrières trop haute....juste essayer d'apprivoiser cette peur....

decoration

29/05/2010

Sous le sapin...Minibulle²

Peut être est-ce de l'inconscience, peut être est une pure folie....ou tout simplement de l'amour, ou juste de l'espoir...

La route est longue, sinueuse et parsemée d'embûches, parce que ça fait longtemps maintenant que je sais que les bébés ne naissent ni dans les choux, ni dans les roses...

Mais c'est le coeur remplit d'espoir, de peurs et de doutes aussi que nous t'attendons "notre petit bébé de Noël"

 

 

31/07/2006

Flash-Back: 05 mars 2006

 

Comme chaque matin depuis 5 semaines je me réveille dans cette chambre d'hôpital en me demandant si on va encore passer cette journée....

Ce matin je n'y crois plus trop, depuis 3 jours je reste à jeun au réveil, le temps de savoir si ma prise de sang du jour s'est améliorée ou dégradée....

 

Je n'en peux plus des aiguilles, mes bras sont recouverts de bleus, de trous d'aiguilles, elles doivent s'y reprendre 4 à 5 fois à chaque prise de sang, même l'anesthésiste n'arrive pas à me piquer du premier coup....j'en ai marre d'avoir mal, c'est long....

 

Je sais que les heures à te garder encore au chaud sont comptées, les infirmières m’ont tout doucement préparée à cette idée…mon état de santé se dégrade de trop, et même si par plusieurs fois nous avons réussi à retarder l’échéance, cette fois ci mon corps est allé au bout de ses réserves… on ne savait pas qui de toi ou moi « craquerait » le premier….tu es déjà si fort mon ange….

 

Il est 11h, l’infirmière entre dans la chambre, j’ai compris avant même les mots….

Mon état s’aggrave, prolonger la grossesse un ou deux jours serait nous mettre en danger toi et moi….attendre c’est prendre le risque de mourir ou de te perdre….

 

La césarienne est programmée en urgence pour ce début d’après midi, juste le temps pour mon gynécologue de se reposer quelques heures et d’arriver, il vient juste de rentrer cette nuit de vacances….

 

Je ne réalise pas vraiment, je regarde par la fenêtre, il neige très fort….cela me fait sourire….jour extraordinaire pour un bébé qui l’est tout autant….

 

A cet instant précis je ne voulais pas voir les risques que nous encourrions….je ne réalisais même pas que dans quelques heures je serais vide de toi mon ange….une nouvelle vie prendrait racine…..

 

Vers midi l’infirmière vient me préparer, là je me prends la réalité en pleine figure, violente, je réalise que tu risques de ne pas survivre…que peut être nous allons devoir faire des choix douloureux….et je me mets à pleurer irrépressiblement, je pleure, je n’arrête plus de trembler….des secousses de paniques incontrôlables….je suis morte de peur….pour toi mon petit homme….je ne pense qu’à toi, je veux que tu vives….

 

13h30 : nous descendons au bloc, j’ai envie de vomir , de m’enfuir à toutes jambes, je ne veux pas qu’il m’arrache mon bébé, il doit encore rester au chaud mon tout petit….

Nous attendons une demi heure dans une pièce à côté du bloc opératoire, papa Babylou est là, il ne me lâche pas la main, on parle de toi Gabriel, de notre future vie à trois, que dans quelques instants notre vie va bousculer et être bouleversée….nous allons être parents…

 

Durant cette demi heure où je suis totalement affolée, nous ne parlerons jamais des 30% de risque que tu ne t’en sortes pas, nous n’évoquerons jamais le risque important que tu puisses avoir des séquelles graves ….du risque de te perdre….de devoir te laisser partir…

NON, nous portons la vie….alors nous parlons de la vie !

 

14h00 : On m’emmène au bloc, j’ai peur comme jamais….il faut que tu respires, je n’ai plus que cette phrase en tête, ton papa est à l’entre porte, il ne me quitte pas des yeux, il est présent pour t’accueillir….lui aussi il a peur, mais il est fort….parce qu’un papa ça protège ses petits , parce qu’un papa c’est fort….

 

J’écoute les moindres phrases de mon gynécologue, le moindre mot qui pourrait me rassurer…je prie, je prie dans ma tête…j’implore Dieu de te laisser vivre….

Je lui demande de prendre la mienne s’il le faut….mais qu’il te laisse vivre….

 

14h41 : ça y est on te sort de mon ventre….j’écoute, je veux t’entendre pleurer…je t’en prie pleure mon bébé…. Silence….juste cette phrase de mon gynécologue que je n’oublierais jamais « Oh mon Dieu qu’il est petit »

….le néonatologue t’emmène de suite dans une pièce à côté…je ne t’ai pas vu, je ne te verrais pas….

Je t’en prie , respire mon ange….pleure….et là après plusieurs secondes, minutes ? ….après une éternité….je t’entends….un tout petit cri, comme le miaulement d’un chaton qui vient de naître…. et mon cœur à ce moment s’est gonflé de tout l’amour du monde…..

….Le cri de la vie qui commence….

 

Tu pèses 1060 grammes et mesures 35cm....

18/06/2006

Flash-Back: l'annonce ou comment l'autruche s'est retrouvée devant un sol de béton...

 

Ce qui m'a fait tenir c'est longues semaines c'est d'avoir pu une fois couchée dans mon lit d'hôpital, exorciser mes peurs sur le papier, je vous en livre quelques extraits.....parce qu'à tout jamais ils resteront gravés en moi....

 

Février 2006

Lundi 6 février:

Nous voilà tous les deux à l'hopital ma petite bulle, tu as un retard de croissance de plus de trois semaines, tu ne peux plus grandir ni te développer correctement car mon corps de maman est défaillant, le placenta ne fonctionne plus correctement,c'est comme une bombe prête à exploser....mais on espère tenir quelques semaines....tu dois naître le 15 mai.....la route est encore si longue!

 

Mardi 7 février:

On vient de passer une écho-döppler et là c'est le cataclysme, tu n'es plus en sécurité dans mon ventre, les échanges avec le placenta continue à se dégrader, ma tension ne baisse toujours pas, et ton petit coeur montre des signes de mal être, il bat beaucoup trop vite....

 

Les médecins nous parlent de te faire sortir , une césarienne dans les jours qui viennent, on ne parle plus de semaines....ils nous expliquent ton petit poids, à peine 600grammes...je n'en suis qu'à 25 semaines d'aménhorrée....

 

Un néonatologue vient nous parler, il nous explique ta prise en charge, il est très humain mais aussi très honnête et réaliste, il nous explique les risques de complications, un éventuel problème chromosomique que l'on n'aurait pas décelé, il nous dit qu'à 25 semaines, on te laisse ta chance pour te battre et survivre....mais il nous parle aussi qu'il faut savoir s'arrêter, ne pas s'acharner, que les risques de grosses séquelles, mais aussi de mortalité sont importants....

 

....que laisser partir son bébé c'est aussi un acte d'amour....

.....et le monde qui s'écroule  autour....je ne m'arrête plus de pleurer, tu es bien trop petit mon tendre amour, moi je ne veux pas te laisser partir, ....mais juqu'ou suis je prête à aller....

 

Qu'arriverais je à accepter.....te perdre m'est inacceptable....mais te voir souffrir le serait tout autant, je ne veux pas que tu souffres, je voudrais que que tes conditions de vie soient les plus douces possibles....

 

....je veux rentrer chez moi....je ne veux pas qu'on t'arrache à moi mon tout petit, je veux te garder encore au creux de moi.....ça fait mal....j'ai si peur.....et ce coeur qui saigne et ce corps qui défaille.....

 

....accroche toi ma petite luciole.....je t'aime si fort.....

Je voudrais rentrer la tête dans le sable....ne plus voir, ne plus penser....mais droit devant le mur.....et un sol de béton.....

 

 

 

 

21/02/2006

Babylou ne vous oublie pas,

Mais depuis 15 jours à la clinique elle mène avec Minibulle un nouveau combat, leur plus grand combat sans doute... celui pour la vie!

 

Nous avons déjà gagné deux semaines précieuses, aujourd'hui nous en sommes à 28 semaines (6 mois), et Gabriel (Minibulle) pèse +/- 750g... on essaye qu'il reste au chaud encore un peu... chaque jour de plus est un jour de gagné... mais la route est longue.

 

Minibulle est un guérrier...

20/12/2005

....vague à l'âme....

 

 

Je n’aime pas trop cette période….

Elle me ramène un an en arrière….

Elle me ramène un tas de souvenirs que je voudrais occulter….mais l’esprit aime se jouer de nous….il efface un tas de souvenirs merveilleux….mais cristallise dans la douleur de notre cœur….la souffrance….

 

Je n’ai pas envie de fêter Noël, je n’ai pas envie d’entendre bonne année, moi qui ai tant détesté 2005…j’ai envie de me mettre la tête dans le sable attendre que ça passe….

 

Ces derniers jours de grosses bouffées d’angoisses m’oppriment le cœur, de ces angoisses qui vous tétanisent, de celles-ci fortes que vous parvenez à vous persuadez qu’elles sont vraies….

 

Mais il y a ce petit bout de nous qui grandit en moi….il est réel….

 

Je me trouve parfois égoïste, anormale…de ressentir tant de choses négatives….puis quand j’en parle avec d’autres mamans-anges je me rends compte que je ne suis pas la seule à ressentir ça….

 

Je n’aime pas cette grossesse….évidemment j’aime passionnément ce petit être en moi, je l’aime tellement que j’en ai mal….mais je déteste cet état de femme enceinte qui m’apporte tellement de peurs irraisonnées….je m'exprime mal, en fait je pense que ce n'est pas le fait d'être enceinte, qui dois certainement être un moment merveilleux lorsque tout se passe bien, mais c'est plutôt la peur qui l'accompagne que je déteste, cette sensation de vivre au jour le jour....d'un long chemin de croix....d'avancer pas à pas sans pouvoir voir trop loin...

 

Je ne regretterais pas mon état de femme enceinte, je voudrais déjà qu’il soit dans mes bras, que tout ça fasse partie du passé….j’aurais pourtant tellement aimé ressentir le bonheur de faire les magasins pour bébé, de m’extasier devant mon ventre rond….mais les barrières sont toujours là….tellement hautes….

 

La culpabilité de ne pas savoir l’aimer correctement ce bébé, alors qu’au fond c’est juste une forme différente d’amour….parce que toute cette peur….aussi grande, aussi puissante, c’est aussi tout l’amour que je ressens pour mon enfant, la peur de le perdre parce que je l’aime….différemment, peut être « bizarrement » mais intensément….

 

Il y a cette impression de n’être maître de rien, de ne pas pouvoir protéger mon tout petit qui est en moi….de ne rien pouvoir faire pour lui….d’être entre les mains du destin….cette impression qu’une fois dans mes bras je pourrais veiller sur lui, le protéger….mais ici je suis impuissante….je ne peux qu’y croire….à défaut de croire en moi et en mon corps….croire en lui qui se bat….

 

Notre bébé est déjà un vrai battant….je repense au diagnostic de cette incompétente gynécologue « grossesse arrêtée »….mais minibulle est là avec un cœur qui palpite pour vivre….

 

Je me souviens aussi des paroles de super gygy « on va essayer de faire des miracles » et de cette dernière phrase « je suis très contente, j’avoue que je ne pensais pas qu’on en serait là aujourd’hui »….oui c’est vrai mon tout petit, c’est toi qui te bats….tu surmontes les épreuves une à une et tu me prouves chaque jour que je dois croire en la vie….croire en toi…..en nous….en cet amour qui nous unit, toi, moi, ton papa….mais aussi l’amour de notre petite étoile qui veille sur nous là haut……

 

Je t’aime Minibulle….avec peur, avec doute….et parfois mal…..mais je t’aime plus que tout mon petit bout de vie….



07/12/2005

Minibulle suce son pouce!

Minibulle va super bien, on l'a vu "têter", "machonner" c'était très rigolo, et j'ai même eu une écho en 3D ou on l'a vu sucer son pouce c'était craquant....

Pourtant en y allant j'étais sûr que le gynéco allait m'annoncer une mauvaise nouvelle je l'attendais vraiment.... décidemment je ne serais donc jamais sereine.... Confused

J'ai un col de "compétition dixit le super gygy!!!! Laughing , ça n'empêche pas que je dois continuer à me reposer mais il est ravi....!!!

J'ai perdu 1,5kg, j'en suis pour le moment à 500grammes en moins qu'au début de ma grossesse!!!! Là j'avoue que je suis aussi assez fière de moi!!!!

Ah.....et minibulle pas trop pudique....nous a même montré son anatomie intime.....nous savons donc si Minibulle est un Mini-lui ou une Mini-moi......mais chuuuuuut on garde encore un peu le secret.....

En attendant je vous mets deux photos de Minibulle, une en 3D ou on le (le bébé) voit de face amener son bras vers sa bouche pour sucer son pouce, (je l'ai vu en direct et en couleur, et j'avoue que j'ai craqué d'amour)....et une photo "classique" de son profil....

 

 



24/11/2005

Emois et moi....

 

 

Minibulle, aux dernières nouvelles va bien, il ou elle mesurait 8,5cm,bouge comme un fou, et comme d’habitude nous faisait son show en passant à la TV !, c'est incroyable, c'est un petit ou une petite nerveuse!!!!Même le gynéco l'a traité de sale djone (moi j'ai pensé comme son père J) ça promet, car il n'arrivait pas à prendre les mesures tellement il bougeait!!!!!! Il a pris 3,5 cm sur trois semaines, il a 5 doigts à chaque main, on les a compté ensemble, une vessie, un estomac, et une jolie ébauche de cerveau...son coeur bat à 157/min et a de jolies jambes en cowboy…. Allez comme vous êtes sages, je vous mets même une petite photo !

 

Pour ma part le moral passe du noir au blanc….j’ai tellement peur de retomber de haut…en fait , aussi incroyable ou horrible que cela puisse paraître…. Je n’arrive pas à imaginer un bébé en vie, je me dis que le destin va encore me rattraper….pour le moment j’espère au fond de moi arriver à 22 semaines….je n’arrive qu’à me mettre cette échéance là….je prie pour que minibulle les atteigne, et qu’ainsi il ne soit plus un enfant sans nom….

 

22 semaines, est le délai légal auquel un bébé est reconnu…ça doit vous semblez horrible que je dise ça, j’oserais même pas dire ça à ceux que j’aime, comment pourrait il comprendre….

 

Jean-Baptiste est un enfant sans nom, il n’existe pas aux yeux de la loi, aux yeux des autres….il n’existe pour personne, si ce n’est dans mon cœur de maman, pour les autres c’est un accident de parcours, pour moi c’est l’instant ou je suis devenue mère….

 

Il reste mon premier bébé, celui qui m’a fait découvrir combien l’amour pouvait être fort, rares sont les personnes avec qui j’en parle en employant le prénom qu’on lui a donné….par pudeur, par honte, parce qu’on nous regarde comme des extras terrestres….comme celle qui aime se complaindre et ne veux pas oublier….non je ne veux pas oublier, pourquoi oublierais je les merveilleux moments aussi courts fussent ils que j’ai vécu, comment oublier ce petit être qui a remplit nos vies d’amour….

 

J’ai peur de passer les fêtes, l’année passée à la même époque j’étais la plus épanouie des femmes, et j’ai passé le plus merveilleux des Noël….pour tout perdre après… j’essaye de ne pas y penser….mais il y a toujours cette barrière érigée en moi, cette protection que je n’arrive pas à descendre….

 

Je m’étais promis qu’après cette écho, si tout allais bien j’achèterais un t-shirt de grossesse, mais je n’arrive pas à faire le pas…ça paraît stupide, mais pour moi c’est un pas vraiment dur à faire….une petite victoire qui me dirait tu vois on avance, tu peux y croire jour après jour….mais pour le moment le souvenir est encore trop présent et la peur aussi….c’est comme une bulle de verre que je n’arrive pas à casser….

 

Mais je me bats, et chaque jour écoulé….est un jour de gagné pour la vie….

 



06/11/2005

Minibulle sous son meilleur profil....


02/11/2005

DeEsSe

DES ou Distilbène, c'est le nom de l'hormone de synthèse prescrite à nos mères lors de leur grossesse pour éviter les fausses couches.
Pour les filles qui ont été exposées in-utéro à cette hormone, cela signifie aujourd'hui : graves malformations utérines, stérilité, grossesses difficiles, fausse couche tardive et prématurité, cancer du col...en Belgique la contre-indication chez la femme enceinte est apparue dans les notices en 1976 MAIS le médicament n'a été retiré du marché belge qu'en 1983.... il a donc pu encore être donné aux femmes enceintes....
 
Ce médicament qui devait me donner la vie...je suis née à 6 mois....avec un petit kilo....la vie avait gagné...mais pourtant en moi coulait déjà les conséquences de ce poison....
 
Le plus dur....l'incompréhension, l'incompétence de certains médecins, mais surtout cette impression de vivre avec un secret...comme si les médecins voulaient étouffer cette grande honte qu'est le Distilbène....cette impression de passer pour une folle, pour une paranoïaque....de ne pas être entendue...de devoir se justifier, montrer des preuves...
 
....mais la vie sera plus forte que toutes ces angoisses, que tout ces moments difficiles, je me le promets....la vie sera plus forte que cette petite mort qui coule en moi....

 
....après la peur, après de long mois de douleurs....je te tiendrais dans mes bras mon tout petit....
 
 

27/10/2005

Des nouvelles du front

Minibulle va super bien, il fait 5 cm, et gigote comme un fou, c'était le show devant la caméra, et vas y que je fais du trampoline, que je me crois dans l'espace...c'était très émouvant et très drôle à voir.... il nous a montré son plus joli profil, mais aussi qu'il avait deux jambes, deux bras... et un jolie petit bedon (ça il doit l'avoir pris de sa maman )
 
Sinon Babylou est au repos strict car gros hématome au placenta, plus de courses, plus de ménage, heureusement qu'elle a super homme à la maison, qui courageusement s'occupe de tout en en plus avec beaucoup d'amour!
 
Monsieur le docteur était satisfait... mais évidemment ne veut pas se prononcer quand au futur, on avance semaine par semaine.... mais j'ai envie d'y croire.... de croire en cette vie qui grandit en moi....
 
Reprendre confiance en ce corps qui m'a déjà tant de fois trahi, en ce corps qui m'a déjà repris la vie....je dois le réapprivoiser....lui faire confiance, c'est peut être aussi me faire confiance.... et faire confiance à ce bébé qui grandit...se dire que tous les trois avec beaucoup d'amour (et les super compétences de Monsieur le Docteur), on va arriver à gagner le plus merveilleux des paris..... le pari de la vie....
 
Je t'aime ma minibulle.... Papa Babylou je t'aime aussi pour tout ton soutien, ton amour, le courage qui me fait parfois défaut....

Mon petit ange là haut, prend soin de ton petit frère ou de ta petite soeur, veille sur lui, tu resteras toujours dans nos coeurs....


 

10/10/2005

...des nouvelles....

"On va essayer de faire des miracles...." ce sont les paroles de Monsieur le Docteur Gynécologue, il a été honnête, et ne nous a pas bercé de fausses illusions, la grossesse sera difficile, et on ne peut pas faire de projet à long terme...avancer jour après jour, semaine après semaines....
 
Minibulle fait 2,1 cm....et surtout j'ai vu son petit coeur battre....et dire qu'il y a trois semaines, ma gynécologue (ou devrais je dire ex-gygy), disait que ma grossesse était arrêtée.....
 
Il faut encore croiser les doigts 6 longues semaines....puis si minibulle va toujours bien ce sera opération pour empêcher minibulle de sortir trop tôt et repos forcé....comment je vais faire moi , dire que j'ai même pas de portable à emmener dans mon lit!!!!
 
En attendant je me repose beaucoup....et je lui parle, je lui dis combien je l'aime, et combien de mains ont priées pour lui....si petit il a soulevé des montagnes d'amour, de soutien et de chaleur....
 
Accroche toi ma petite bulle.....je t'aime.....on t'aime si fort....bat toi pour la vie.....



27/09/2005

...et le temps hémophile....


 
....on sait juste ma petite bulle que tu évolues, mais ton évolution n'est pas fulgurante....le taux est à la limité inférieure de la normale....donc rien n'est gagné....je suis toujours en sursis...
 
On doit attendre encore une longue, une interminable semaine, de nouveau refaire une prise de sang....de nouveau attendre le verdict, comme on attend une condamnation à mort.....
 
Ma petite bulle, si tu savais comme je t'aime....je ne pensais pas que je pourrais t'aimer comme je l'ai fait pour ton grand frère, parce que j'avais peur, parce qu'après avoir tant aimé mon tout petit s'en était allé, parce qu'aujourd'hui une paire d'ailes a remplacé mon ventre douillet, et que je n'ai jamais pu le serrer dans mes bras..... une étoile éteinte trop vite....une étoile qui brille désormais dans le ciel....mais dans mon coeur il fait toujours noir....
 
Je m'étais érigée tellement de barrières pour ne plus avoir à souffrir....mais voilà petite bulle, minuscule, tu me bouleverses....je donnerais ma vie si on me promettait la tienne....
 
Accroche toi mon souffle d'ange....parce qu'ici bas, ton papa et moi....même dans le silence....nos coeurs pleurent ....accroche toi ma petite bulle de vie....
 
Je déteste ce corps qui me trahit à chaque fois....je voudrais tant donner la vie....et c'est la mort que je mets au monde.....
 
Ma petite bulle.....grandit tout doucement....dans nos vies.....parce que je t'aime.....Je suis sûre que ton grand frère là haut veille sur nous....tu ne le remplaceras jamais.... n'aies pas peur....tu es toi,évidemment on l'a aimé plus que tout....mon coeur a été déchiré par tant de douleurs....évidemment jamais on ne l'oubliera....
 
Mais toi ma petite bulle, tu es un autre bébé, une petite bulle à part entière....tu as ta place parmi nous....mon coeur est grand mon tout petit....alors reste encore.....
 
 



26/09/2005

Attente...

 
 
Encore quelques heures....
Mon ange, mon tout petit....

23/09/2005

3 jours pour une éternité....

 

3 jours…c’est si peu et énorme….trois jours pour une vie….

Comme une épée de Damoclès au dessus de la tête, je sens son souffle qui me frôle mais je m’interdis d’y penser….

 

3 jours en sursis….à décompter les heures, à ne plus y croire, à pleurer, puis aussi  à espérer….

 

3 jours pour une vie….c’est peu et c’est beaucoup….

 

Je pourrais rêver de bijoux, de perles, d’émeraudes, d’or….

Mais je n’en veux pas…. Mon seul bijou serait l’éclat de ses grands yeux plongés dans les miens….

 

Je pourrais rêver de gloire, de reconnaissance, de célébrité….

Mais je n’en veux pas…. Ma seule gloire serait d’arborer fièrement un ventre arrondi par la vie qui y grandit…

 

Je pourrais rêver d’une grande maison, d’une belle voiture, de richesse, d’argent…

Mais je n’en veux pas… Ma seule richesse serait ses éclats de rire qui réchaufferaient la maison….

 

…Dieu n’a-t-il pas assez d’anges dans les cieux…..

 


21/09/2005

....

 

Toute la nuit j’ai imploré les dieux…. Qu’importe leurs noms, qu’ils s’appellent Dieu, Jéhovah, Allah, ou Bouddha…

Qu’importe…je ne demande qu’une chose…. Que son cœur se mette à battre, tellement fort qu’il en assécherait mes pleurs….tellement fort qu’il gronderait en moi….fort comme la VIE…..

 


18/09/2005

....

Mon bébé, ma petite bulle.... accroche toi....
Mon ange, ma petite bulle.... reste avec moi....
Je t'aime déjà tu sais, même si la peur a érigé des murs.....
Ma petite bulle.... ton papa et moi t'attendons et te désirons passionément....reste avec moi.....
 

03/09/2005

Léger comme une bulle....

Une petite bulle....
.....entre peur et espoir....
 
Ces deux traits je les connaissais pour les avoir déjà vus....
 
....larmes de bonheur, larmes de peur....
 
...j'ai perdu l'innocence de la première fois...il n'y a plus de petites bulles qui éclatent dans mon coeur, il n'y a plus cette vague qui me submerge et arrête le temps....tout ça on me l'a volé....
 
.... je suis heureuse mais le bonheur reste tapis au fond de mon coeur, timide, prudent.... parce que je sais combien il peut être éphémère...
 
.....ne t'en vas pas petite bulle....je te ferais une place au chaud, tout contre moi, on sera bien, tu verras.... ne t'en vas pas petite bulle.... On t'attend depuis si longtemps......