17/05/2011

Voyage au bout de la terre (bon d'accord....à une heure de la maison, mais quand même!!!)

enfants-trottoir.jpg

….tout commençait bien, je reçois le ptit papier qui comme chaque année annonce l’excursion avec l’école, excursion au Zoo, le ptit vampire est ravi….maman aussi, cette journée est déjà prévue avec mamy et tata Joëlle….(oui on est jamais de trop pour l’accompagner Langue tirée )….puis soudain en relisant le papier un doute m’envahit lorsque je lis "l’encadrement des enfants sera assuré par les enseignantes et par 4 adultes supplémentaires"

Et là en une fraction de seconde le monde s’écroule sous mes pieds (comment ça j’exagère?? …à peine!! Mais vous avez vu comme je manie bien l‘effet dramatique Cool), cette année pour je ne sais quelle raison obscure….l’excursion de fin d’année se fait SANS les parents….

Et là je dois puiser loin, très très loin dans ce qu’il me reste d’héroïsme et de bravoure pour ne pas biffer sur le petit papier la mention "mon enfant participera"….alors que je n’ai qu’une envie c’est de dire au ptit vampire "une excursion au Zoo??? Comment ça?? Meuh non mon chéri, madame Monique parlait d’une éruption de peau!!! Elle demande que vous restiez à la maison lundi!!! On fera de la peinture à la maison mon chéri…."

Mais le mensonge c’est maaaaaaaaaaaaaaaaal, en mère courage je signe donc le dit papier que je rend à Madame Monique….non sans essayer de la soudoyer les trémollos dans la voix " Madaaaaaaaaaaaaame Monique, vous êtes sûres que vous n’avez pas besoin d’aide pour s’occuper des enfants???" *œil qui frise* , j’ai tout tenté en vain….mais non Madame Monique préfère perdre des enfants au Zoo , voir en laisser s’échapper un ou deux sous les rails du train….allez comprendre!

Non parce que vous me direz, ouiiiiiiiiiii mais t’inquiètes pas, elle est pas toute seule Madame Monique, ils sont plusieurs adultes, ben parlons en tiens!!! 7 adultes pour 60/70 enfants…. Ça fait 10 monstres/charmants bambins de 2,5 ans à 7 ans par adulte, un enfant accroché à chaque doigt, entre celui qui devra faire pipi, celui qui aura vomi partout, celui qui aura perdu son sac, celui qui courra partout et de préférence quand Madame Monique aura la tête sous le banc pour ramasser le sac à dos, pendant que d’une main elle essuiera le vomi et de l’autre remontera la culotte de l’autre….je vois pas trop bien comment elle pourrait revenir avec TOUS les enfants sans en avoir oublié/perdu/abandonné intentionnellement sur place au minimum deux ou trois…..bon vous allez me dire statistiquement ça me laisse 67 chance sur 70 que le mien soit dans ceux qui reviennent….mais quand même!

Me vlà donc en temps de crise, obligée d’élaborer moultes stratégies pour espérer récupérer mon bébé à la maison sain et sauf (ouais je sais dit comme ça, ça fait peur….mais vous verrez quand ça sera votre tour!!!)

Stratégie numéro 1 qu’on appellera l’opération « tespasvutespaspris »: me voilà dans mes derniers retranchements….à fouiner sur le net sur taniqaben24H.be pour commander fissa un niqab pour lundi, pour ainsi pouvoir espionner discrètement la joyeuse troupe en les suivant tel un avion furtif dans les allées du zoo…..reste plus qu’à choisir niqab camouflage pour me confondre avec la flore ou niqab avec un ptit imprimé liberty….parce que l’imprimé liberty c’est LA tendance de l’été 2011, et que c’est So Girly!!!

Stratégie numéro 2 ou l’opération « Apwal »,4884142_435ebb1dfe_m.jpg jeter rasoir, cire chaude,et autre crème dépilatoire, et espérer d’ici lundi me confondre avec la faune locale…..pourvu qu’on m’évite la cage des Bonobos…..ou pas :D

 

 

 

 

 

 

 

Stratégie numéro 3 ou l’opération « jarrêtederespirertantquejepeuxpasmonterdansletrainavecvous »

grand-bleu-1988-05-g.jpg

....d’ici lundi travailler ma respiration, mes performances apnéiques et mon jeu de scène pour les larmes et les trémollos dans la voix! Appelez moi Jacques Mayol :D

RTEmagicC_piranhas.jpg.jpg…..et si tout ça ne marche pas, me reste la stratégie numéro 4 "Mèretropcoooolmêmepaspeur", deux trois Xanax pour ne pas me rouler à terre en suppliant qu’il ne parte pas sans moi avant le départ, un paquet de mouchoir, mon sourire à la Bree Vandecampe lorsque les portes du train se refermeront genre "maman est trop contente, tu vas passer une journée géniale mon chéri" (non non je pleure pas c’est le pollen ^^), quelques feuilles de menthe en prévision pour noyer mon chagrin (y a toujours une bonne raison de boire un Mojito :D) et laisser mon ptit vampire s’éclater avec ses copains, tenter de rentrer dans la cage aux lions, donner à manger aux piranhas, jouer au « dernier qui reste sur les rails quand le train arrive »

….et revenir mort fatigué mais heureux….bref le laisser vivre sa vie de petit garçon….parce que c’est ça aussi grandir….

Note pour moi-même: …..ne pas oublier la balise GPS cousue dans la doublure du pantalon…..non parce que faut quand même pas déconner hein….coooool mais pas trop ;)

16/12/2007

Emancipation....

...Ce soir c'est la première fois....

Gabriel va déloger pour la première fois de la maison, et va passer la nuit chez sa mamy et son papy.

Papy et Mamy sont fous de joie et trépignent d'impatience....moi je suis mortifiée!!! Bon d'accord j'exagère, mais je dois bien avouer que c'est un grand pas pour moi, je dirais même plus, je prends sur moi....

Ce soir nous avons notre première soirée en amoureux papa Gabylou et moi, depuis la naissance de Gabriel, depuis 21 mois.... nous partons à un concert, c'est vrai je me réjouis de ce moment à deux, hors du quotidien, mais en même temps, j'ai du mal à me réjouir de savoir que Gabriel ne dormira pas à la maison....

Au départ j'avais pensé que sa tata aurait pu venir le garder à la maison, mais vu qu'on part vers 16h pour ne pas revenir avant minuit,il est vrai que c'était pas pratique pour elle, se retrouver dans des murs qu'elle "ne connaît" pas etc... pour le faire manger, lui donner son bain, le mettre au lit on est évidemment plus à l'aise quand on est chez soi, qu'on connaît les lieux, où se trouvent les choses etc..., Gabriel sera donc naturellement bien mieux chez son papy, et sa mamy... ou il sera choyé toute la soirée, par sa mamy, son papy, sa tata...puis peut être même par sa marraine...faut dire qu'ils ont rarement l'occasion de l'avoir de si "longues périodes", du coup ils veulent tous profiter de Gaby Mort de rire

Puis je sais qu'il y sera bien, je ne m'inquiète pas du tout pour ça, Gabriel est chez ses grands parents, comme à la maison, il y a ses repères, s'y sent à l'aise, comme chez lui....

Mais même si je sais tout ça....ça me fait tout bizarre de me dire que mon "bébé" ne dormira pas à la maison ce soir.... il me manque déjà Embarrassé, d'ailleurs je ne sais pas qui va le moins bien dormir....Gabriel...ou moi.... Mort de rire

Un pas....de la maman louve...qui apprend à laisser son petit s'éloigner pour quelques heures....

Puis je suis certaine que c'est comme tout les premières fois....on a peur de ce pas à franchir....puis une fois passé on se dit que finalement ce n'était pas si terrible....

29/10/2007

La différence....

Pour chacun une bouche deux yeux

deux mains deux jambes

 

Rien ne ressemble plus à un homme

qu’un autre homme

 

Alors

entre la bouche qui blesse

et la bouche qui console

 

entre les yeux qui condamnent

et les yeux qui éclairent

 

entre les mains qui donnent

et les mains qui dépouillent

 

entre le pas sans trace

et les pas qui nous guident

 

où est la différence

la mystérieuse différence ?

Jean-Pierre Siméon

 

Un texte qui me touche particulièrement....

08/10/2007

Ceux qui détiennent la vérité....

P1040486

Je suis plutôt d’une nature zen, cool, et conciliante…pourtant il existe quelques sujets de conversation à manipuler comme de la nitroglycérine….c'est-à-dire avec une extrême précaution…car j’ai tendance à démarrer au quart de tour ….l’un d’entre eux sujet plus que sensible ….est tout ce qui tourne autour de la santé de Gabriel…. 

 Je ne supporte pas entendre " mais non, tu te tracasses pour rien, tout va bien ", ou encore " tu vas voir ça va aller ", ces petites phrases d’apparences anodines ont le pouvoir de me mettre dans un état pas possible, je ne peux l’expliquer….   

Je sais qu’au départ ce style de commentaires se veut plutôt bienveillant, mais moi il me blesse plus qu’il ne m’apaise….. je sais aussi avec le recul que ma réaction est excessive, preuve aussi que la naissance de Gabriel et cette peur qui nous a tenu des mois durant reste encore un sujet qui fait mal....une plaie pas encore refermée.... 

Et ces phrases,que je reçois comme des coups de poignards je les ai entendues des milliers de fois depuis la naissance de Gabriel….  

Lorsque Gabriel est né tout d’abord….. j’avais droit inlassablement à "ça va aller tu vas voir " …..moi tout ce que je voyais c’était un petit homme d’a peine 1kg qui se battait pour vivre, tout ce que je savais c’est que chaque minute, chaque heure passée était déterminante, cruciale, chaque journée était une journée de prise sur le pari de la vie…..mais combien le chemin était long, sinueux, douloureux, combien ce combat était inégal…..  

Lorsqu’on a su ensuite que Gabriel avait des lésions cérébrales….là aussi j’ai eu droit à un lot de phrases "types"  "oh mais non tu t’en fais pour rien, tu verras ça va aller", ou encore "mais tu vois bien qu’il n’a pas l’air handicapé"….moi tout ce que je voyais c’était  cette énorme massue qui nous tombait sur la tête, les doutes à venir, les questions sans réponses, la peur, et cette épée de Damoclès qui nous poursuivrait pendant des mois, des années…..  

Encore ce matin, je donnais des nouvelles à une amie suite à un examen auditif qui doit être fait à Gabriel pour s'assurer qu'il n'est pas déficient auditif, et j’ai eu droit à "mais non, tu vas voir ça va aller, c’est rien "….  

Trembler chaque jour pour son bébé, pour son enfant, non ce n’est pas rien, courir les hôpitaux, les rdv, les séances de kiné jour après jour,pour moi ce n’est pas rien, attendre les résultats, espérer, avoir la gorge nouée, pour moi ce n’est pas rien, se battre jour après jour pour déjouer les diagnostics, faire endurer les examens, les hôpitaux à Gabriel pour moi ce n’est pas rien….  

Comment peut on me dire "c’est rien" ou "ça va aller ", comment savent ils mieux que moi que tout va bien, moi je n’ai pas les réponses, j’aimerais pouvoir avoir ce même excès d’optimisme, oui mais la réalité n’est pas toujours aussi rose…..   

J’ai parfois l’impression que "les gens" ne se rendent pas compte d’où vient Gabriel, du miracle de cette vie, de sa force, de tout ces combats menés, j’ai parfois l’impression qu’on minimise ce si long chemin parcouru…j'ai parfois l'impression que les gens se mettent des oeillères, préfèrent ne pas voir, parce que la mort, la maladie, le handicap, c'est tabous, alors autant faire comme si ce n'était rien.....d'ailleurs je pense que parfois ils préfèreraient simplement que je me taise, qu'à leur question " comment va Gabriel?" je réponde un simple "très bien" d'usage...de politesse, une réponse formatée.... 

Et c’est vrai ça me blesse, je ne leur demande pas de la pitié, je ne leur demande pas de pleurer sur notre parcours,de s’apitoyer, de nous encenser,ou de s'émerveiller outre mesure, je leur demande juste parfois de me laisser parler, sans chaque fois me donner cette impression que je me tracasse pour des choses futiles, sans me donner l’impression que je suis une mère qui exagère tout, qui fait des montagnes d’une poignée de sable….  

Je sais c’est égoïste,ma réaction peut paraître puérile, disproportionnée mais parfois j’ai besoin de parler, de vider ce sac si lourd à porter, juste de l’alléger un peu l’espace de quelques heures…. 

Et puis ça va mieux, c’est toujours comme ça…..les rendez-vous médicaux de Gabriel ont cette capacité étonnante de me mettre à plat pour 24h, j’en ressors bien souvent vidée, torturée de questions, de doutes, d’angoisses, dans ces moments là, une phrase comme « ça va aller » ne m’est d’aucun secours……j’ai juste besoin qu’on me laisse exprimer mes peur, mes doutes, ma tristesse, aussi infondés soit il, aussi décuplés soit il par cet instinct de mère louve qui voudrait protéger son enfant des coups durs…..juste me laisse épancher ce trop plein qui me submerge…..ça ne dure bien souvent que 24h…..contre coup….puis le lendemain je repars battante,  confiante en Gabriel mon bébé lion….. avec pour seul arme , l’amour, l’espoir et la force immense d’un petit homme qui soulève bien des montagnes…..avec pour seul arme l’amour….qui guérit de tout….